Federer unique au monde

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Federer. Au sommet du jeu, et nulle part ailleurs, sont inscrites ces sept lettres. Pour toujours. Eternel Roger, octuple champion de Wimbledon, lauréat de dix-neuf titres du Grand Chelem et véritable patron des courts, qui rend éculés les superlatifs mais convoque autour de lui l’enthousiasme le plus total. Jamais en effet un sportif n’avait autant personnifié sa discipline. Jamais le tennis ne s’était vu magnifié de la sorte par un seul et même joueur. Unique au monde. Un personnage – une icône – qui représente à lui seul ce jeu, entre esthétisme et élégance, entre pureté du geste et science du déplacement. Aérien, léger, juste admirable. C’est un phénomène qui se produit sous nos yeux et rien ne fera nous en lasser.

Surtout pas maintenant que lui, le phénix de Bottmingen, est parvenu à renaître de ses cendres, à 35 ans bien sonnés, sur ce gazon que l’on avait imaginé être son cimetière voici douze mois, lorsque son genou avait lâché de manière dramatique en demi-finale. Hier, c’est depuis le même côté du Centre Court que le Bâlois a frappé cet ace décisif qui lui a ouvert les portes du paradis. Après avoir mis l’Australie, Indian Wells, Miami et Halle à ses pieds en première partie de saison, voici que le «Maître» a distillé ses leçons sur l’herbe même qu’il voulait refaire sienne. Pari osé, pari gagné. Fabuleux!

«Papy» fait plus que de la résistance. Il est le tennis. Il est le jeu. Avec lui, tout paraît si simple que l’on en oublierait presque que derrière cette huitième quête se cache un travail de titan pour resurgir après les soucis physiques de 2016. Peut-être encore plus qu’ailleurs, c’est dans les choix qu’il a opérés et dans les sacrifices qu’il a consentis depuis un an que Roger Federer est admirable. A son talent, il a ajouté le dur labeur, mais aussi l’intelligence.

Comme quoi, la plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, c’est de savoir se relever à chaque chute. Eternel Roger. (TDG)

Créé: 16.07.2017, 21h57

Arnaud Cerutti,
Responsable de la rubrique Sports

Articles en relation

La huitième symphonie de Federer, légende éternelle

Tennis Le Bâlois a coiffé une nouvelle couronne de Wimbledon au sortir d’une quinzaine tout simplement exceptionnelle. Il s’agit de son 19e titre du Grand Chelem. Un record hallucinant! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...