Passer au contenu principal

États: la droite a dix jours pour agir

La «Tribune de Genève» commence aujourd’hui et poursuivra demain la publication des débats des cinq principaux candidats aux États. Assurances sociales, environnement, relations avec l’Union européenne, infrastructures, les grands thèmes de la prochaine législature sont abordés et les réponses des uns et des autres vous permettront d’affiner le bulletin à glisser dans l’urne le 10 novembre.

----------

Lire aussi: L’AVS au cœur du duel des candidats aux États

----------

Pas si simple de faire un choix, tant les options entre les partis semblent converger sur les grands sujets. Seule l’UDC se distingue nettement sur les relations à entretenir avec l’Union européenne ou la fiscalité verte. Pour les autres candidats, c’est davantage sur le rythme, l’ampleur ou le type de telle ou telle réforme que portent les débats. Mais il ne faut pas être dupe de ces apparentes unanimités. Des divergences concrètes suffiront à donner naissance à des réformes bien différentes, même si elles poursuivent, ou prétendent poursuivre, les mêmes buts.

Où en sommes-nous maintenant? Le premier tour des élections aux États a été cruel pour la droite genevoise. Les coureurs de l’Entente sont loin des candidats de gauche. Seul un report massif des électeurs de Céline Amaudruz et de François Bärtschi permettrait à Hugues Hiltpold ou à Béatrice Hirsch de rattraper leurs 15 000 voix de retard. Ces deux candidats ont encore dix jours pour casser la baraque, mais leur tâche est difficile et, sauf surprise, l’élection du 10 novembre devrait voir la gauche conserver les deux sièges qu’elle détient aux États depuis 2007, pour quatre ans encore. On imagine sans peine le crève-cœur de la droite, dominante au Grand Conseil et au Conseil d’État, et la fierté de la gauche. Restera ensuite aux vainqueurs à se souvenir qu’ils représentent à Berne tous les citoyens du canton et pas uniquement ceux de leur camp.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.