Empoisonner ses proches en jardinant

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cultiver son lopin de terre pour retrouver des plaisirs sains: manger local, de saison, aux antipodes de l’industrie agroalimentaire. Vraiment? Selon des spécialistes genevois de la pollution des sols, la terre des jardins familiaux fait partie des plus polluées. Nous sommes en 2016 et le jardinier du dimanche a toujours la main leste sur les pesticides et autres engrais chimiques quand il s’agit d’avoir la plus grosse courgette. Désherber à la main? Trop fastidieux, les herbicides feront l’affaire et qu’importe si le règlement les interdit. A Satigny, un fainéant a récemment tué la plantation de pommes de terre de son voisin, le vent ayant charrié son produit toxique sur la parcelle attenante.

Que font les autorités? Pas grand-chose. Le Service géologie, sols et déchets du Canton de Genève a voulu lancer une étude de grande ampleur cette année sur les jardins familiaux; il y a renoncé, faute de budget! Mais son directeur prévient: les résultats pourraient aboutir à la fermeture de plusieurs groupements. Pour l’heure, seuls des cours de sensibilisation sont dispensés aux membres de la fédération des jardins familiaux. Léger.

Les pesticides sont partout, dans l’air, dans l’eau, dans nos assiettes, comme l’a démontré récemment l’enquête retentissante de Cash investigation diffusée sur France 2. Ils nourrissent le compte en banque de quelques géants de l’agrochimie et ont des conséquences sur la santé publique. Scientifiques et médecins tentent de sonner l’alarme. En vain.

«Il faut cultiver notre jardin», tel que le prône Pierre Rabhi, réaliser l’importance vitale de notre terre nourricière et la préserver. Car, pour le pionnier de l’agriculture biologique, «la nourriture d’aujourd’hui est toxique. Quand on se met à table, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faut se souhaiter bonne chance!» Vu le désintérêt des autorités, aux jardiniers genevois de se muer en semeurs d’espoirs.

Lire: Le sol des jardins familiaux pollué par l'abus de pesticides (TDG)

Créé: 10.07.2016, 19h47

Articles en relation

Le sol des jardins familiaux genevois pollué par l’abus de pesticides

Culture Les amateurs ont parfois la main lourde avec les pesticides dans leur jardin familial ou leur potager privé Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...