Quand les élections se font spectacle

Lettre du jour

Des panneaux électoraux pour les votations fédérales du mois d'octobre.

Des panneaux électoraux pour les votations fédérales du mois d'octobre. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Carouge, 21 octobre

Voilà à nouveau qu’on nous bassine six mois avant, et certainement encore six mois après, avec les campagnes puis les résultats des dernières votations! Ne peut-on pas faire preuve d’un peu plus d’humilité et de modestie?

Il n’y a vraiment pas de quoi submerger les médias de toutes ces images de manifestations tapageuses, embrassades, réceptions arrosées, portées aux nues: on a simplement élu des citoyens pour représenter nos intérêts à Berne, défendre nos droits et gérer notre pays le mieux possible, me semble-t-il.

Ce ne sont ni des héros qui ont sauvé des milliers de personnes ou accompli des exploits extraordinaires ni des chercheurs qui ont découvert le remède pour guérir les terribles maladies qui déciment la population.

De plus, comment peut-on parler de combats et de victoires pour des élections? Assez! Ces termes sont inappropriés, voire indécents, alors que la guerre et les conflits meurtriers secouent en ce moment plusieurs régions de la planète.

À l’époque, on ne faisait pas autant de tapage pour des gens qu’on a désignés uniquement pour faire leur travail, en espérant qu’ils le fassent avec la meilleure conscience et l’efficacité demandée. Je n’évoque même pas les coûts engendrés par toutes ces opérations, alors que de nombreux budgets sont dans le rouge, qu’on parle de la hausse des primes maladie et que de nombreux habitants n’arrivent pas à joindre les deux bouts…

Pourquoi se borner à vouloir effectuer un copier-coller de ce qui est en vigueur aux États-Unis? Un tel «show» imposé n’est absolument pas nécessaire, d’autant plus après un score d’environ 40% d’électeurs qui ont validé leurs bulletins de vote! Heureusement, les autres 60% peuvent zapper les chaînes de TV et radios suisses durant cette (longue) période, regarder d’excellents reportages ou films en replay sur les canaux étrangers…

Jean-Pierre Tauxe

Coût du maintien à domicile

Genève, 21 octobre

Je remercie l’auteur de la lettre du jour de soulever un problème brûlant concernant le maintien à domicile des personnes âgées dans notre ville. Une adaptation du logement coûterait souvent bien moins cher que deux mois de séjour dans un EMS, en grande partie financé indirectement par le contribuable.

Le cas des Avanchets? J’y habite avec mon épouse, clouée dans un fauteuil roulant. Ne pouvant plus franchir la baignoire sans mon aide, nous avons demandé au propriétaire la permission d’adapter la baignoire usée (âgée de 43 ans) à nos frais au moyen d’une porte. La réponse a été: «Non, mais vous pouvez installer une cabine de douche à vos frais!» […]

Après quarante-trois ans de location et un réseau social indispensable, nous devrions quitter notre logement pour éviter quelques centaines de francs de frais d’adaptation dudit logement! Que font les décideurs de ce canton pour encourager les personnes âgées à rester dans leurs murs? […]

Jean Fuchs, retraité et proche aidant


La 5G et les électrosensibles

Aïre, 9 octobre

Si vous, votre bébé, votre chien ou votre chat se réveille presque toutes les nuits vers 4 h du matin et que vous avez de la peine à vous rendormir, sachez que ce n’est pas toujours la digestion, mais la 5G. C’est à ce moment qu’ils envoient un maximum de données (à 3 h dans le canton de Vaud). Pour le moment, nous avons environ 270 antennes en Suisse, mais ils veulent installer des milliers de satellites en plus pour toucher chaque centimètre de la Terre. Comment cela agira sur les baleines, les dauphins, oiseaux et abeilles? On ne parle toujours que du CO2 pour nous faire payer encore des taxes, mais le pire pour la Terre sera la 5G. On ne voit rien et il n’y a pas d’odeur, comme pour le nucléaire. […] Nous, électrosensibles ou conscients du danger, nous nous retrouvons tous les 4 du mois entre 18 h et 20 h sur la place des Nations, à côté de la grande chaise, pour nous faire entendre. […]

Doris Burgisser


La Bible au top

Genève, 16 octobre

Vous avez publié un article consacré à l’écrivain Michel Houellebecq dans lequel on peut lire cette citation: «[…] l’histoire d’un petit informaticien dépressif aux 4 millions de livres vendus, traduit dans 42 langues, plus que la Bible». En deux clics sur Google, j’apprends qu’il existe des traductions complètes de la Bible dans plus de 500 langues (674 selon «La Croix»). Et si l’on ne considère que les traductions partielles, les chiffres oscillent entre 2200 et 3200 selon les sources. Donc désolé pour Houellebecq, il y a encore de la marge!

Olivier Chabloz

Écrivez-nous à courrier@tdg.ch, ou à Tribune de Genève, courrier des lecteurs, case postale 5155, 1211 Genève 11.

Créé: 22.10.2019, 18h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Poulidor
Plus...