Le droit à l’éducation numérique

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Papa, c’est quoi le code de ton téléphone?» A 5 ans, ma fille a depuis longtemps réalisé le pouvoir d’attraction qu’exerce le smartphone sur ses proches. Les débats familiaux font rage avant même que l’enfant soit en âge d’en posséder un. Un jour viendra où il faudra faire face à l’inéluctable. Comment dès lors accompagner au mieux mon enfant face aux pièges de la communication à travers les écrans?

Les spécialistes sont unanimes, instaurer une charte d’utilisation avant même l’achat du smartphone est primordial. L’outil est addictif, ce qui rend tout retour en arrière d’autant plus difficile. Etablir des règles et imposer des horaires sont une chose, s’intéresser au monde numérique dans lequel les jeunes évoluent une autre. Là où l’adulte craint un repli sur soi, comme le rappelle le psychiatre Serge Tisseron, l’enfant cherche au contraire à s’interconnecter. Le natel n’est pas seulement un outil d’information et d’expression, mais aussi pour l’ado un espace de construction identitaire. A nous, parents, d’y prêter attention et d’en parler ouvertement.

L’école a également un rôle essentiel à jouer. Les enfants doivent bénéficier d’une éducation au numérique pour comprendre la roublardise des moteurs de recherche, les pièges sur les réseaux sociaux, ou encore les placements de produits qui pullulent dans les contenus des influenceurs. L’éducation vise à offrir une autonomie aux enfants. Dans cette logique, il est important que l’école leur donne des clés pour appréhender l’ère numérique.

Lire: Comment cadrer l'usage du smartphone

Créé: 22.08.2017, 20h41

Articles en relation

Comment cadrer l’usage du smartphone

Education De nombreux parents équipent leur enfant d’un natel pour la rentrée scolaire. Il faut ensuite en réglementer la pratique. Conseils de professionnels. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...