Donnons une juste place aux vélos!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le cycliste urbain est-il un danger public qui terrorise les passants par son mépris des règles ou un héros de la santé et de l’écologie par sa pratique vertueuse? Les positions tranchées abondent quand on parle du vélo à Genève. Le débat vire à l’aigre et on l’a de nouveau vu avec le récent rappel de l’interdiction de pédaler dans les parcs de la Ville, laquelle fait l’objet d’une négociation en vue d’un compromis.

L’essor des mobilités douces constitue une tendance lourde qui ne s’arrêtera pas dans les villes d’Europe. Leur espace public n’est pas extensible au rythme de la croissance démographique. Elles ne peuvent qu’optimiser l’utilisation de leurs axes et favoriser les moyens de transport les moins voraces en mètres carrés. Encore faut-il leur donner de la place. Ce que Genève peine encore à faire. Les cyclistes ont de quoi se plaindre du réseau qui leur est aujourd’hui attribué, entaché qu’il est de discontinuités dans des lieux critiques, là où il serait le plus nécessaire. Désécurisés, les amateurs de la petite reine ont parfois tendance à mépriser les règles d’un jeu où ils ont le sentiment d’être désignés comme perdants. Voulant s’abriter, ils risquent de mettre en danger des usagers encore plus vulnérables qu’eux, les piétons.

Si, en attendant mieux, ces deux mobilités douces peuvent être parfois appelées à cohabiter, y compris dans les parcs, les autorités doivent veiller à ne pas multiplier les occasions de litige et de heurts entre des modes de déplacement qu’elles entendent favoriser. On peut trouver des compromis. Mais on n’échappera pas à une redistribution de l’espace public, nécessaire pour compléter le réseau cyclable, comme le peuple l’a d’ailleurs demandé en 2011. Quant aux cyclistes, dont le nombre devient imposant, ils ne sauraient continuer à se comporter, pour certains, comme des passagers clandestins de la ville et devront accepter les règles communes et leurs contraintes.

Créé: 20.07.2016, 22h34

Marc Moulin, rubrique Genève

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...