Une diète s’impose chez Globus

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ouf! Tel est probablement le commentaire dominant au sein de la direction de Migros. La vente de Globus a enfin pu être effectuée! Les groupes autrichien Signa et thaïlandais Central Group en sont les acquéreurs. Le profil des deux sociétés, très impliquées dans la grande distribution européenne, permet en plus à Migros de faire valoir un engagement crucial des acheteurs: pérenniser l’activité de l’entreprise acquise. L’image de Migros est à peu près sauvée dans cette affaire.

Même si le géant orange et ses partenaires gardent le silence sur le montant de l’opération. Plus de 1 milliard de francs, fait savoir l’agence de presse Reuters. Si cette information se révéle exacte, le résultat de la vente ne saurait paraître exaltant pour Migros. De leur côté, Signa et Central Group ont pris un risque ténu sur le marché suisse: le prix payé leur permet de mettre la main sur huit bâtiments, d’une valeur totale proche des 900 millions de francs. Ces joyaux n’empêcheront pas d’ajuster la voilure dans la bonne vieille distribution traditionnelle. Dans leur état actuel, les commerces de Globus ne réalisent… que des ventes en baisse, depuis cinq ans. Un déclin coûteux! Cela ne pouvait plus durer.

Une diète stricte s’impose maintenant chez Globus, visant notamment ses douze grands magasins, une des formes de distribution les plus désuètes et les plus onéreuses...

Créé: 04.02.2020, 20h33

Philippe Rodrik, Rubrique Économie

Articles en relation

René Benko, l’autodidacte qui reprend Globus à Migros

Luxe Un milliardaire autrichien figure parmi les deux repreneurs de Globus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...