Densification: on s’arrête et on réfléchit

L'éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

S’il existait encore des doutes, les votations de dimanche les ont balayés. Les Genevoises et les Genevois veulent un moratoire sur la densification. Tant que l’État, les communes et les promoteurs n’auront pas amélioré la qualité des dossiers et changé leur approche du développement, plus aucun projet ne passera.

Le refus d’urbaniser Cointrin donne un coup d’arrêt à la densification en ville. Alors qu’il s’agissait de déclasser des zones villas au bénéfice du plus grand nombre, le non a été sans appel, d’un bout à l’autre du canton.

Comment expliquer un tel revirement, alors que se trouvent au pouvoir des politiciens élus sur la promesse de construire massivement? La vague verte a joué un rôle. Mais l’essentiel vient d’un constat et d’une perte de confiance. Le constat: on construit plus, plus grand, plus haut, en détruisant au passage le patrimoine historique et arboré. Mais les logements libres restent introuvables et les loyers inatteignables. Tout ça pour ça?

La perte de confiance, ensuite: certains bâtiments sortis de terre sont souvent si massifs, si bétonnés et si laids que la population n’en veut plus. C’est l’effet Artamis: cet «écoquartier», vendu à l’aide d’images de synthèse champêtres, s’avère à peu près aussi végétal et bucolique que le parking de l’Étoile. La confiance dans les architectes, les promoteurs et l’État a été entamée.

Comment la regagner? En consultant plus en amont, en acceptant de densifier un peu moins pour préserver l’existant, en s’interrogeant sur notre modèle de croissance. Le conseiller d’État Antonio Hodgers va organiser des Rencontres du développement pour mettre ces questions brûlantes sur la table. C’est un pas dans la bonne direction. À condition que la voix du peuple, si forte ce dimanche, y soit vraiment entendue.

Créé: 09.02.2020, 17h39

Articles en relation

Genève donne un coup de frein à la construction

Votations du 9 février Les Genevois refusent d’urbaniser Cointrin à 55%. Un coup de semonce contre la politique actuelle. Plus...

Cointrin: bâtir ou pas?

Face-à-face Robert Cramer et Christian Gottschall s'opposent sur les objets 2 et 3 de la votation cantonale du 9 février sur la construction de logements à Meyrin et Vernier. Plus...

Genève donne un coup de frein à la construction

Votations du 9 février Les Genevois refusent d’urbaniser Cointrin à 55%. Un coup de semonce contre la politique actuelle. Plus...

Frédéric Julliard, rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...