La démocratie contre Athènes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jamais l’hypothèse d’un «Grexit», d’une sortie de la Grèce de l’euro, n’a été aussi plausible. Une majorité d’économistes le dit pour la première fois dans un sondage de Reuters. Au bout de cinq mois de vaines négociations, la lassitude était palpable mercredi à Bruxelles. Paris et Berlin ont fixé à dimanche la prise de décision, n’écartant plus une sortie de la Grèce.

Quant à la Commission européenne, elle attend toujours les propositions d’Athènes. La lettre d’une page du nouveau ministre grec de l’Economie, Euclide Tsakalotos, demandant une nouvelle aide au Mécanisme européen de stabilité n’a pas rassuré.

A quand de solides et vraies propositions? Athènes les a promises pour ce jeudi. Elles étaient annoncées au lendemain d’un référendum qui devait renforcer la position d’Alexis Tsipras. Cette consultation légitime n’a pas eu cet effet. Au contraire. Car elle a créé un précédent qui peut compliquer le fonctionnement européen.

A chaque négociation d’un Etat avec Bruxelles, celui-ci pourrait à son tour faire appel au peuple avant?la conclusion d’un accord, pour obtenir plus. Accepter les propositions grecques d’aujourd’hui ouvrirait donc la boîte de Pandore.

Les Grecs se sont exprimés. Désormais, ce sont les autres peuples européens qui vont le faire. Et cela retire autant de soutiens à Athènes. Le plan doit en effet obtenir l’accord du parlement en Allemagne, aux Pays-Bas, en Finlande, en Slovaquie, en Slovénie, en Estonie. Quel chef de gouvernement sera prêt à jouer son avenir politique sur le terrain incertain de la Grèce?

Les pays qui ont été contraints à de gros efforts d’austérité ne sont pas tendres non plus. Sans parler du premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, qui n’a pas envie de faire le lit de son adversaire de Podemos Pablo Iglesias, ami de Tsipras. Au final, la démocratie ne sera peut-être pas le meilleur allié des Grecs.

Créé: 08.07.2015, 18h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...