Cointrin: l’illusion du statu quo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Genevois diront le 9 février s’ils veulent urbaniser la zone villas de Cointrin. C’est un choix capital, à un moment clé du développement de Genève. Car si le besoin en logements est toujours aussi criant, des voix nombreuses s’élèvent pour contester le «bétonnage» du canton.


Lire également «La ville doit-elle grandir jusqu’à Cointrin? Aux Genevois de décider»


Il y aurait donc deux options politiques. Pour les uns, il faut densifier la ville pour éviter que notre arrière-pays devienne un Los Angeles rempli de pendulaires en voiture. Cointrin offre ainsi la possibilité de loger 2300 familles. Pour les autres, il s’agit de résister, en réclamant moins de croissance.

Ce choix n’est qu’apparent. Il y a une grande illusion à penser qu’on peut sauver la zone villas. Sa verdure, son calme et ses écureuils, tout cela a vécu.

Désormais, quand le propriétaire de villa se sépare de sa maison, il ne la cède plus à une jeune famille. Il la vend au plus offrant. Donc, à un promoteur. Qui rase la maison et case cinq familles dans ces immeubles agglomérés à l’architecture insipide qui pullulent désormais un peu partout.

Certes, Antonio Hodgers a décrété un moratoire sur les abus de cette densification larvée. Mais ce n’est qu’un répit. Le pli est pris et les intérêts financiers sont trop importants pour revenir en arrière.

Le vrai choix se présente ainsi. Soit on construit des immeubles à Cointrin, avec des espaces où les enfants pourront taper dans un ballon, des commerces et des bancs publics. Soit Cointrin va se couvrir de ces grosses pseudo-villas, entourées de haies de thuyas et bordées de garages pour abriter la Range Rover. D’un côté, un urbanisme qui tente de faire vivre les gens ensemble. De l’autre, un habitat plus individualiste. C’est le vrai choix qui se pose le 9 février. La question du développement de Genève est économique, pas urbanistique.

Créé: 26.01.2020, 18h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...