La cheffe du DIP marche au pas de charge

Julien de Weck, responsable adjoint de la rubrique Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta a dégoupillé une grenade en s’attaquant frontalement à la surpopulation dans les établissements de l’enseignement secondaire.

Pour désengorger dans l’urgence, la cheffe du Département de l’instruction publique impose un jeu de chaises musicales entre trois établissements. Elèves et enseignants déménageront à quelque 5 kilomètres de leur lieu actuel et un cycle va disparaître. Au diable l’émotionnel! Autre bouleversement, le mélange des filières au sein d’un même bâtiment va s’accentuer.

Ces décisions, jugées inéluctables face à la saturation du parc scolaire, suscitent une vague d’indignation. Il reste en effet la manière. Elèves, parents, enseignants et directeurs ont appris la nouvelle par les médias. Peu habile lorsqu’on dirige un département si sensible.

Contrairement à son prédécesseur sur ce dossier, Anne Emery-Torracinta a le courage de concrétiser des mesures radicales. Elle tranche. Depuis sa prise de fonction, elle a durci le cursus du Collège et annulé la prochaine rentrée de l’Institut universitaire de formation des enseignants de secondaire, n’hésitant pas à sacrifier une volée de futurs pédagogues.

Sur ces dossiers, le style Torracinta détonne par l’absence de concertation. Paradoxal de la part d’une magistrate qui s’est toujours présentée comme la championne du terrain, issue du sérail. Elle va désormais devoir faire passer la pilule. Pas une mince affaire.

Lire: Une large réorganisation ébranle l’école genevoise (TDG)

Créé: 11.03.2015, 22h03

Articles en relation

Une large réorganisation ébranle l’école genevoise

Bâtiments scolaires La ministre de l'Instruction publique a présenté son plan de rocades d’établissements pour gagner 850 places d’accueil. Plus...

Rocade Candolle-Seymaz: parents, maîtres et élèves protestent

Education Un grand rassemblement a eu lieu mardi soir contre la fermeture du Collège de Candolle et sa migration au Cycle de la Seymaz. Plus...

L’ école genevoise réussit son examen mais sans mention

Sondage «Tribune» Les lecteurs de la «Tribune» et des experts pointent une mauvaise prise en charge des jeunes en rupture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...