Passer au contenu principal

Le centre-ville du futur se dessine

Les images font envie. Une grande place piétonne bordées d’arbres, de bancs et d’enfants qui gambadent. Et pourtant. Le projet de piétonnisation du quartier de Rive embrase le débat politique depuis bientôt dix ans. En cause, le fait que la réalisation de la zone piétonne soit conditionnée à la construction d’un grand parking souterrain, considéré comme un aspirateur à voitures par ses détracteurs.

Alors que la Ville vient de décréter l’urgence climatique, ces derniers jugent le projet désuet et mal ficelé. Ses partisans, eux, y voient l’opportunité de rendre aux passants un quartier sinistré sans léser les commerces. Les fronts politiques s’opposent. In fine, ce sera à la population de trancher.

----------

Lire également «Parking de Clé-de-Rive: les élus donnent leur feu vert à la zone piétonne»

----------

Alors, opportunité en or ou concept d’un autre temps? Faut-il se priver d’une vraie place piétonne, dont Genève manque cruellement contrairement à de nombreuses villes d’Europe? Ne faudrait-il pas s’accommoder d’un parking, qui permettra d’évacuer les voitures de la surface et améliorer ainsi la qualité de vie des habitants? Un non pourrait renvoyer aux calendes grecques le réaménagement de ce quartier.

Mais l’époque dans laquelle nous vivons a de quoi remettre le projet en cause. À l’heure du réchauffement climatique, des mesures d’urgence, de la mobilité douce, le centre-ville du futur doit-il accueillir un nouveau parking de 500 places? Politiquement, le concept n’a pas le vent en poupe, alors que la vague verte s’illustre dans les urnes comme dans la société en général. Et que même dans les rangs de la droite, des voix dissonantes commencent à s’élever.

Ce qui est sûr, c’est que le référendum qui s’annonce offrira un véritable éclairage sur ce que les Genevois veulent pour leur centre-ville et sur la place qu’y occupera la voiture.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.