Battre le FN ne suffit pas

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est le duel de la mondialisation heureuse contre la mondialisation malheureuse. Dans deux semaines, Emmanuel Macron affronte Marine Le Pen. La présidente du FN qui propose à la France la fin de l’euro et de l’Union européenne, comme le protectionnisme économique, est opposée au président d’En Marche!, un mouvement qui promeut la libération de l’économie et la refondation du projet européen.

Les Républicains et le PS ont été sortis du jeu. C’est inédit. Mais il serait faux de croire que cette affiche ne tient que d’un accident de Fillon. Le candidat des Républicains a perdu davantage avec le controversé projet de réforme de la sécurité sociale qu’en raison de ses arrangements avec la vérité des emplois familiaux. Rebooster la moitié d’un pays en mettant l’autre à la diète passait très mal. Cliver n’est plus une option.

Et le cœur du projet de Marine Le Pen n’est que division. Contre les élites, contre les étrangers, contre l’UE. Mais ceux qui ont soutenu Marine Le Pen sont majoritairement des petits, des précaires, des inquiets qui ne voient aucun signe d’amélioration dans leur quotidien et sont en colère. A raison, le plus souvent. La France qui gagne, qui croit en ses chances et veut se projeter dans le monde avec optimisme en plébiscitant Emmanuel Macron gagnera sans doute la présidentielle. Mais elle doit réussir le plus difficile: un projet pour tous. Sinon, le FN arrivera au pouvoir tôt ou tard. Battre le FN n’est pas encore gagner la présidentielle. (TDG)

Créé: 23.04.2017, 23h25

Xavier Alonso, correspondant à Paris

Articles en relation

Macron vire en tête et Le Pen progresse

Présidentielle La volonté d’un renouveau politique se traduit dans les urnes par la qualification de deux outsiders… François Fillon a payé pour la demande de probité. Plus...

Au QG de Macron, le triomphe façon concert de rock

Présidentielle française Dans le camp Macron, Porte de Versailles, un tsunami de joie a déferlé. Mais à quoi ressemble un macronien? Reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...