Passer au contenu principal

Angela Merkel, le retour

Après quatorze jours de quarantaine, confinée chez elle dans son appartement à Berlin, la chancelière n’a pas seulement repris le travail. Angela Merkel est de retour sur la scène politique, plus forte que jamais.

Alors que ses adversaires politiques et autres prétendants au trône se réjouissaient en janvier de la voir préparer tranquillement son départ à la retraite, la crise du coronavirus a bouleversé tous leurs plans. Merkel est redevenue incontournable en cette période d’incertitudes.

Elle tient de nouveau les rênes du pouvoir, comme le confirme la renaissance de sa popularité, de nouveau au zénith. Cette période de grâce lui permet de diriger l’Allemagne d’une force tranquille: ses détracteurs au sein du Parti conservateur (CDU) n’ont plus aucune visibilité, le Parti social-démocrate (SPD), membre de son gouvernement de grande coalition, est inaudible, l’opposition parlementaire ose à peine quelques critiques et l’extrême droite (AfD), si menaçante il y a quelques semaines, se disloque.

Lehman Brothers, Grèce ou réfugiés… Après presque quinze ans de pouvoir, Angela Merkel a montré qu’elle était une excellente gestionnaire de crise, toujours sereine, sans précipitation et conséquente. À chaque fois, les Allemands sont restés soudés derrière elle.

Merkel inspire confiance. Avec elle, les Allemands savent que leurs économies ne serviront pas à rembourser la dette des autres. Au risque d’être accusée d’égoïsme par l’Italie, l’Espagne ou la France, la chancelière a promis aux contribuables que la dette ne serait pas mutualisée en Europe.

«Il n’y aura pas d’eurobonds tant que je serai en vie», avait-elle déjà assuré il y a dix ans au groupe parlementaire libéral (FDP). Sur quoi, les députés lui avaient répondu: «Nous vous souhaitons une longue vie, Madame Merkel!»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.