VW connaissait l'ampleur du scandale

DieselgateVolkswagen a reconnu le 20 septembre 2015 avoir installé des logiciels interdits sur des centaines de milliers de véhicules diesel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des ingénieurs de Volkswagen ont informé la direction du groupe que la manipulation des émissions polluantes des moteurs diesel s'étendait bien au-delà des seuls Etats-Unis, deux jours avant que le constructeur allemand ne l'annonce publiquement, rapporte le journal Der Spiegel vendredi.

Volkswagen a reconnu le 20 septembre 2015 avoir installé des logiciels interdits sur des centaines de milliers de véhicules diesel aux Etats-Unis pour réduire leurs émissions pendant les tests et les faire ainsi apparaître moins polluants qu'ils ne le sont effectivement.

Capitalisation en chute libre

Le lendemain de cet aveu, la capitalisation boursière du groupe a fondu de plusieurs milliards d'euros, mais le titre a encore chuté le jour d'après, le 22 septembre, lorsque Volkswagen a admis que le problème des moteurs diesel ne concernait pas seulement les Etats-Unis mais environ 11 millions de véhicules à travers le monde.

Le droit boursier allemand impose aux entreprises de publier toute information susceptible d'avoir un impact sur le marché dans des délais convenables. L'un des volets de l'enquête ouverte par le parquet allemand sur ce scandale vise notamment à déterminer si Volkswagen a informé suffisamment rapidement les investisseurs de l'ampleur possible des dégâts financiers provoqués par cette affaire.

Enquête en cours

Dans un communiqué, Volkswagen dit croire que ses dirigeants de l'époque ont respecté leurs obligations en la matière. Il a refusé de s'exprimer davantage en raison de l'enquête en cours.

Sans citer ses sources, Der Spiegel rapporte que Martin Winterkorn et Hans Dieter Pötsch, alors respectivement président du directoire et directeur financier du groupe, ont été informés par des ingénieurs lors d'une réunion le 20 septembre que la manipulation des émissions polluantes des moteurs diesel était un problème mondial.

Les participants à cette réunion ont aussi débattu du fait de savoir si Volkswagen était tenu d'informer le public aux termes de la législation allemande.

Pas de chiffres fiables

Martin Winterkorn, qui a démissionné peu après le début du scandale, a déclaré à une commission gouvernementale avoir informé le ministre des Transports, Alexander Dobrindt, le 21 septembre sur le fait que l'affaire était d'ampleur mondiale.

Der Spiegel fait état d'un document rédigé par les avocats de VW selon lequel le groupe ne disposait pas de chiffres fiables sur l'étendue des conséquences financières de ce scandale jusqu'à la soirée du 21 septembre. (ats/nxp)

Créé: 27.10.2017, 19h32

Galerie photo

En images, le scandale Diesel des tests truqués

En images, le scandale Diesel des tests truqués Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Articles en relation

La facture du Dieselgate s'alourdit pour VW

Automobile Le rappel de ses moteurs diesel truqués 2 litres aux Etats-Unis est plus compliqué que prévu. La groupe va inscrire une charge exceptionnelle de 2,5 milliards d'euros. Plus...

Décès liés au dieselgate: la Suisse très touchée

Etude Une étude confirme un potentiel de 5000 morts en Europe, Suisse y compris, liés à l'arnaque sur les émissions des véhicules au diesel. Plus...

Le diesel condamné à une «lente agonie»

Industrie automobile Miné par des scandales, soumis à de nouvelles normes draconiennes et risquant même d'être chassé de certaines villes, le diesel voit les Européens se détourner de lui. Plus...

Pas de pitié pour les voitures diesel neuves

Suisse Trois organisations exigent que la Confédération soumette les nouveaux véhicules diesel à la norme anti-pollution Euro 6 d Temp. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...