Passer au contenu principal

Vols en retard: la Suisse est l’un des pires pays au monde

Cointrin, Kloten et Bâle figurent en quatrième position des mauvais élèves, loin devant l’Italie ou l’Australie. Pourquoi?

Avec un taux de 27,2% de retards et annulations en 2018, l’Aéroport de Cointrin fait à peine pire que Kloten et ses 26%.
Avec un taux de 27,2% de retards et annulations en 2018, l’Aéroport de Cointrin fait à peine pire que Kloten et ses 26%.
KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Annulations de vols? Retards? Déroutement sur un autre aéroport? Les étés se suivent et se ressemblent. Pire. Selon Philippe Strässle, expert aérien au sein la plateforme européenne d’assistance aux voyageurs Airhelp, «la situation va encore s’aggraver cet été». Airhelp vient d’ailleurs d’établir un hit-parade des pays où les problèmes de transport aérien ont été les plus importants. Le constat est sans appel: «Selon nos analyses, affirme Philippe Strässle, 20% des vols, en ce début de saison d’été 2019, présentent déjà des délais au départ et à l’arrivée». Et, au classement, la Suisse porte le quatrième bonnet d’âne international (voir infographie). Au pays de la ponctualité et du chronométrage olympique, quelles en sont les raisons?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.