Passer au contenu principal

UBS contredit la BNS sur le risque du franc fort

En dépit des pressions de Washington, le boss de la Banque nationale reste confiant. Des craintes se font entendre.

Thomas Jordan a déclaré que la BNS restait prête à intervenir sur le marché des changes.
Thomas Jordan a déclaré que la BNS restait prête à intervenir sur le marché des changes.
Keystone

Le franc se trouve dans un sacré pétrin! Le mois dernier, la crise du coronavirus commence à frapper la Chine, la deuxième économie mondiale. Aujourd’hui, le goût du risque tend à déserter les marchés financiers, tandis qu’un fort attrait pour les valeurs refuges renaît. À commencer par la valeur helvétique.

Voir le contenu

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.