Passer au contenu principal

La transition verte coûte très cher à Daimler Benz

Le géant allemand annonce des suppressions massives d’emplois et réduit de manière drastique son dividende.

Le bénéfice de Daimler (Mercedes) s’est effondré. Non seulement à cause du Dieselgate, mais surtout en raison du besoin d’investissements massifs dans la recherche.
Le bénéfice de Daimler (Mercedes) s’est effondré. Non seulement à cause du Dieselgate, mais surtout en raison du besoin d’investissements massifs dans la recherche.
EPA

Cette fois, c’est le symbole même de l’économie allemande qui est touché par la révolution électrique. Malgré une nouvelle hausse du chiffre d’affaires de 3% (172,7milliards d’euros), le bénéfice de Daimler — le constructeur des Mercedes — s’est effondré de plus de 60% à 2,7milliards, la plus mauvaise performance depuis dix ans! Pour le nouveau patron du groupe, le Suédois Ola Källenius, ces mauvais résultats, qui ont été présentés mardi à Stuttgart, s’expliquent par les 5milliards consacrés au règlement du Dieselgate, un scandale qui n’a pas frappé que Volkswagen.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.