Le tourisme chinois est en transition en Suisse

TourismePour répartir les gains que représentent les visiteurs asiatiques, Suisse Tourisme tente de les attirer sur des sentiers moins battus.

Des touristes chinois devant le Mur des Réformateurs à Genève.

Des touristes chinois devant le Mur des Réformateurs à Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour les Chinois, la Jungfrau reste un passage obligé. Jugez plutôt: sur le 1,519 million de compatriotes de feu Mao ayant séjourné sur notre territoire l’an dernier, les deux tiers (1,007 million) se sont rendus sur la montagne bernoise. En Suisse, le tourisme de l’Empire du Milieu croît à un rythme époustouflant (voir infographies).

En groupe et en autocars, ils vont tous aux mêmes endroits: Jungfrau, Interlaken, Lucerne, Zurich. Ces sites peuvent se réjouir, ces visiteurs représentent une gigantesque manne financière. Le groupe des chemins de fer de la Jungfrau, Jungfraubahn Holding, a publié mercredi un bénéfice net de 36,2 millions de francs en 2015, le meilleur résultat de son histoire, or 70% de ses clients étaient asiatiques l’an dernier. Dans l’Oberland bernois, les vendeurs de montres se frottent aussi les mains, malgré un léger recul ces derniers mois.

Les Chinois boudent le Valais

Le quatrième pays à avoir généré le plus de nuitées en Suisse en 2015 (l’Empire pointait au 17e rang en 2004) ne compense pas les lourdes pertes liées à la force du franc dans les régions boudées par les Asiatiques, comme le Valais et les Grisons.

Mieux répartir les Asiatiques (chinois surtout, mais aussi indiens et d’Asie du Sud-Est), telle est la mission que s’est fixée Suisse Tourisme. L’association en charge de promouvoir la Confédération à l’étranger joue la carte des sports d’hiver, la tenue en 2022 des Jeux olympiques d’hiver à Pékin et dans ses alentours suscite des vocations là-bas. Suisse Tourisme promeut aussi un pays où l’on peut faire du sport dans un beau cadre, alors que les Chinois font toujours plus d’exercice. L’association mise enfin sur l’art et la culture, qui, selon sa porte-parole Véronique Kanel, poussent toujours plus de gens à voyager.

Suisse Tourisme dit collaborer avec des agences de voyages chinoises pour promouvoir le tourisme individuel. Comme tout le monde, le Chinois, quand il est isolé, s’écarte des sentiers battus.

«Promouvoir le tourisme individuel»

«Toujours plus de Chinois, ceux des centres comme Pékin ou Shanghai, viennent en Suisse pour la deuxième fois, ceux-là sont intéressants car ils visitent d’autres endroits et restent plus longtemps. Ils font partie de la deuxième génération de touristes chinois», indique Véronique Kanel. Un quart des Chinois visitent désormais notre pays tout seuls ou en petit comité. Il y a dix ans, tous étaient inclus au sein d’un groupe.

«Le touriste type de la première génération visite l’Europe en dix jours, il n’en consacre pas plus de trois à la Suisse, et privilégie les lieux phares, comme la Jungfrau, selon la porte-parole. Ils sont encore de loin les plus nombreux et émanent désormais aussi d’autres grandes villes chinoises, moins réputées, qui se sont développées dans le sillage des capitales les plus connues.»

Malgré un ralentissement, l’économie chinoise reste en expansion et le nombre de touristes qu’elle génère continue de croître. En 2022, deux millions de nuitées dans les hôtels helvétiques seront réservées par des Chinois, anticipe Suisse Tourisme. (TDG)

Créé: 20.04.2016, 17h15

Articles en relation

Opération séduction pour les touristes chinois

Lac des Quatre-Cantons La compagnie de navigation a embauché deux marins chinois pour mieux accueillir la clientèle asiatique. Plus...

La Suisse vue par les touristes chinois

Perspective Le «Tages Anzeiger» a passé une journée avec des touristes chinois qui découvraient Zurich. Plus...

Les Chinois aiment la Suisse pour ses visas Schengen

Tourisme La Suisse délivre les visas Schengen plus rapidement que ses voisins. Les Chinois en profitent, sans passer par la Suisse. A la plus grande irritation des hôteliers chez qui ils ont réservé pour obtenir leur visa. Plus...

Articles en relation

Le Canton veut davantage séduire les visiteurs chinois

Tourisme Genève Tourisme et l’Etat visent l’obtention d’un label de qualité cher aux Chinois. Plus...

Schneider-Ammann vante la Suisse en Chine

Diplomatie Le président de la Confédération est à Pékin avec une délégation d’hommes d’affaires helvétiques. Plus...

Genève-Pékin en TGV en dix jours pour bientôt

Transports internationaux Nouvelles «routes de la soie»: de gigantesques projets de liaisons ferroviaires pour relier la Chine à l’Europe sont en cours. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...