Ticketcorner et Starticket tiennent à leur fusion

Billeterie en ligneLes deux spécialistes de la billetterie en ligne n'acceptent pas le refus de la Commission de la concurrence (COMCO) et font recours contre sa décision.

Ticketcorner et Starticket tiennent à leur projet de fusion et font recours contre la décision de la COMCO.

Ticketcorner et Starticket tiennent à leur projet de fusion et font recours contre la décision de la COMCO. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fusion avortée entre les deux spécialistes de la billetterie en ligne Ticketcorner et Starticket aura une suite devant la justice. Ticketcorner va faire recours contre la décision de la Commission de la concurrence (COMCO) d'interdire le projet.

«Nous avons décidé de déposer un recours devant le Tribunal fédéral administratif», indique Andreas Angehrn, patron de Ticketcorner, dans une interview à l'hebdomadaire dominical NZZ am Sonntag. Selon la COMCO, qui a publié sa décision il y a environ un mois, la nouvelle entité aurait renforcé la position dominante des deux principaux acteurs suisses de la billetterie en ligne.

«Nous ne sommes pas d'accord avec le jugement de la COMCO», explique M. Angehrn. Lors de son enquête, le gendarme anticartels a réduit le marché de manière extrême et s'est limité à certains segments, ce qui a contribué à l'image de position dominante, selon lui.

De son côté, Starticket n'a pas encore décidé s'il allait ou non utiliser la voie juridique pour s'opposer à la décision de la COMCO, a indiqué un porte-parole à l'ats.

L'interdiction de la fusion affaiblit le développement de l'entreprise ainsi que sa position face aux concurrents étrangers qui «agissent dans d'autres dimensions», affirme M. Angehrn dans la NZZ am Sonntag. Le directeur de Ticketcorner craint notamment l'arrivée sur le marché suisse du géant américain Ticketmaster, attendue pour le second semestre de cette année.

Concentration à 100%

Ticketmaster est une filiale de Live Nation, numéro un mondial de l'organisation de concerts. La concentration, annoncée en octobre dernier, prévoyait que Starticket devienne une filiale à 100% de Ticketcorner. Il reste aussi à voir si le contrat passé entre Ticketcorner et Starticket en vue de la fusion reste valable le temps du recours, explique M. Angehrn dans l'entretien.

Ticketcorner appartient à la holding Ticketcorner, détenue à parts égales par le groupe de presse alémanique Ringier et la société allemande CTS Eventim, par ailleurs numéro un européen de la billetterie en ligne. De son côté, Starticket est la propriété du groupe de presse zurichois Tamedia.

Ticketcorner et Starticket offrent aux organisateurs de concerts et de spectacles des services de distributions pour leurs billets d'entrée. Ces services comprennent la distribution physique et en ligne de billets (distribution par un tiers), de même que la médiatisation des spectacles (publicité dans les médias et sur les réseaux sociaux).

De plus, Ticketcorner et Starticket mettent à disposition des organisateurs des solutions logicielles leur permettant de distribuer leurs billets eux-mêmes (auto-distribution). (ats/nxp)

Créé: 25.06.2017, 11h56

Articles en relation

Fusion interdite entre Ticketcorner et Starticket

Suisse La Commission de la concurrence (COMCO) estime que la nouvelle entité aurait renforcé la position dominante des deux groupes dans la billetterie en ligne. Plus...

La Comco analyse la fusion Ticketcorner-Starticket

Concurrence La Commission de la concurrence va examiner le projet de concentration des deux sociétés actives dans la billetterie. Plus...

Ticketcorner fusionne avec Starticket

Suisse L'opération s'est négociée entre Ringier et CTS Eventime et Tamedia. Les détails de la transaction ne sont pas connus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...