Passer au contenu principal

Téhéran refuse de croiser l’armada Trump à Davos

L’espoir d’une rencontre irano-américaine lors du sommet du World Economic Forum la semaine prochaine vole en éclat.

Le patron du WEF, Klaus Schwab, doit gérer la venue de près de 1700 patrons et une cinquantaine de chefs d’État la semaine prochaine dans la station grisonne.
Le patron du WEF, Klaus Schwab, doit gérer la venue de près de 1700 patrons et une cinquantaine de chefs d’État la semaine prochaine dans la station grisonne.
AFP / Fabrice Coffrini

La géopolitique – plus particulièrement la «crainte d’une escalade au Moyen-Orient» – est le premier thème du sommet de Davos qui a été mis en avant mardi par Borge Brende, président du World Economic Forum (WEF), lors de la présentation du programme de la manifestation. Avec l’espoir de mobiliser responsables gouvernementaux et milieux économiques afin de «discuter de la situation en Syrie, en Irak mais aussi en Libye», a précisé ce dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.