Taxation du numérique: les USA feraient volte-face

TechnologieLes États-Unis réclamaient un accord international sur la taxation des géants du web. Ils n'en voudraient plus, contrairement à la France.

Les négociations pour un accord international ont du plomb dans l'aile.

Les négociations pour un accord international ont du plomb dans l'aile. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a laissé entendre lundi que les États-Unis ne voulaient plus d'un accord international sur la taxation des géants du numérique. Il a assuré que la France ne renoncerait «jamais» à sa propre taxe.

«Nous voyons que les États-Unis sont en train de faire machine arrière» dans la négociation en cours d'un accord international au sein de l'OCDE pour taxer les géants du numérique, a expliqué le ministre sur France Inter.

«Après avoir réclamé une solution internationale à l'OCDE, (Washington) n'est pas sûr d'en vouloir», a-t-il ajouté. Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) doit présenter lundi les conclusions de son enquête sur l'impact sur les entreprises américaines de la taxe française.

«Nous n'abandonnerons jamais»

Selon M. Le Maire, l'administration de Donald Trump pourrait désormais «se contenter d'imposer des sanctions sur la France qui a décidé une taxation internationale». «Mon message va être clair: nous n'abandonnerons jamais, jamais, jamais, cette volonté juste de taxer les géants du numérique», a affirmé le ministre.

Les États-Unis, qui bloquaient depuis plusieurs années les négociations au sein de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), les ont relancées en début d'année afin de trouver un accord international sur la taxation du numérique.

La France avait pris les devants en appliquant dès cette année une taxe nationale et d'autres pays, comme l'Italie ou la Grande-Bretagne, envisagent de faire de même. Dès cet été, Paris s'était engagé à abandonner sa taxe dès qu'une solution internationale aura été trouvée sous l'égide de l'OCDE. (ats/nxp)

Créé: 02.12.2019, 10h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...