Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Et si on taxait les robots...

L'avocat Xavier Oberson, en avril 2016.

Pourquoi imposer les robots?

Quelles machines seraient imposées? Quelle est la définition du robot?

Et les particuliers? Devraient-ils payer une taxe pour leur iPhone?

Vous dites qu’avec les robots, des places de travail vont disparaître: ce point est controversé.

Vous évoquez un changement global de société.

La mécanisation ne date pas d’hier. Pourquoi n’a-t-on pas pensé à une telle taxe plus tôt?

Justement: avec une telle taxe, ne risque-t-on pas une double imposition?

Une autre objection est que si les gens ont moins intérêt à utiliser des robots, cela risque de freiner l’innovation.

Un fiscaliste qui défend des idées de gauche!

C’est de la science-fiction… Les robots pourraient donc être dangereux?

Revenons à la fiscalité. Que répondez-vous à ceux qui parlent d’utopie?

Concrètement, comment s’y prendre?

Dans l’immédiat, quelle serait la marche à suivre?