Passer au contenu principal

Le taux de chômage n'a pas bougé en septembre

Le taux de sans emploi reste ainsi inchangé en septembre à 2,1%, un niveau historiquement bas pour le quatrième mois d'affilée.

Le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a reculé en septembre.
Le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a reculé en septembre.
Keystone

Le nombre de chômeurs inscrits auprès des Offices régionaux de placement (ORP) en Suisse est resté sous la «barre» des 100'000 personnes en septembre. Le taux de sans-emploi reste ainsi inchangé à 2,1%, un niveau historiquement bas pour le quatrième mois d'affilée.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) annonce mardi un total de 99'098 chômeurs auprès des ORP au cours du mois écoulé, soit 454 de moins qu'en août. Sur un an, la baisse s'inscrit à 7% (-7488 personnes).

«La conjoncture mondiale a connu une évolution nettement contraire ces derniers mois. Mais cela n'a eu qu'une répercussion infime sur le marché du travail en Suisse», a déclaré en téléconférence de presse Boris Zürcher, chef de la division du travail au Seco.

Le Secrétariat à l'économie révise même légèrement à la baisse ses prévisions pour l'année en tablant sur un taux de chômage moyen de 2,3%, contre 2,4% lors de la dernière estimation. Si cette anticipation se révèle exacte, il s'agirait du taux moyen le plus bas depuis 2001. L'an dernier, la moyenne avait atteint 2,5%.

Conforme aux attentes

Le léger recul sur un mois en septembre est dû aux jeunes de 15 à 24 ans (-3,7% par rapport à août). Chez les seniors (50 à 64 ans), le nombre de personnes touchées n'a quasiment pas bougé.

Les chiffres sont conformes aux prévisions des économistes consultés par AWP, qui prévoyaient un taux de chômage entre 2,1% et 2,2% en septembre (et de 2,3% sur une base désaisonnalisée/CVS, pile comme annoncé par le Seco).

Les différences entre régions linguistiques restent les mêmes qu'en août: 1,8% de chômage pour la partie alémanique du pays et 3% pour le côté latin.

Par cantons, la «hiérarchie» ne réserve pas de surprise, avec la palme de l'occupation à Obwald (0,6% de chômage) et Nidwald (0,7%), et, à l'autre bout de l'échelle, un taux de 3,8% pour Genève. Le Jura, Vaud et Neuchâtel sont à 3,3%, le Valais à 2,1%, Fribourg à 2,3% et le Tessin à 2,5%.

L'ensemble des demandeurs d'emplois inscrits se montait le mois dernier à 171'423 personnes ( 1574 par rapport à août, mais 7076 de moins que douze mois plus tôt). Les demandeurs d'emploi non-chômeurs sont les personnes inscrites aux ORP mais qui - à la différence des chômeurs - ne sont pas immédiatement disponibles pour un placement ou qui ont un emploi.

Par ailleurs, 3028 personnes avaient épuisé leurs droits aux indemnités en juillet (fins de droit), précise le Seco. Le chômage partiel a concerné durant le même mois 744 personnes, une diminution de moitié par rapport à juin. Mais le Seco prévoit sur ce plan une hausse ces prochains mois, au vu de l'évolution dans l'industrie. Les indemnités pour chômage partiel, rappelle le Seco, ont un effet stabilisateur sur le marché du travail.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.