Tamedia rachète le groupe Ricardo

Commerce en ligneLe groupe de presse zurichois a déboursé 240 millions de francs pour acquérir le groupe Ricardo, connu pour sa plateforme de commerce en ligne ricardo.ch. .

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec cet investissement, Tamedia renforce sa position de chef de file sur le marché en ligne helvétique, s'est félicité mardi l'éditeur alémanique en divulguant l'information. Il étoffe son portefeuille numérique à treize entités, parmi lesquelles figurent déjà Doodle, homegate.ch, jobs.ch, Trendsales ou Zattoo.

Ricardo, racheté par le sud-africain Naspers en 2008, repasse ainsi en mains helvétiques. Créé en 1999 à Baar (ZG), à côté de Zoug, le groupe gère la première plateforme de commerce en ligne de Suisse ricardo.ch et son pendant dédié aux voitures autoricardo.ch, mais aussi le site de petites annonces olx.ch.

Beaucoup de synergies

«Nous souhaitons continuer à développer l'activité première du groupe Ricardo grâce aux effets de réseau qui se créeront avec nos propres médias tels que 20minuten.ch/20minutes.ch», relève Christoph Tonini, le président de la direction générale de Tamedia, cité dans le communiqué.

Le géant des médias dit également vouloir exploiter des «synergies entre les plateformes de petites annonces olx.ch et tutti.ch, en pleine croissance». De plus, il entend renforcer sa position dans le domaine du marché automobile en ligne en réunissant autoricardo.ch et car4you.ch, dans le but de concurrencer AutoScout24.ch (Ringier).

Ricardo emploie 190 personnes en Suisse

Ricardo, sous la bannière ricardo.ch SA, emploie 190 personnes en Suisse et a réalisé un chiffre d'affaires de près de 40 millions de francs en 2014. Le groupe occupe aussi 30 développeurs en France. Sa plateforme ricardo.ch compte plus de 2,3 millions de membres et génère un volume de transactions annuel de 660 millions.

Le rachat par Tamedia doit «permettre de développer des synergies extraordinaires», souligne de son côté le directeur général de la firme zougoise Christian Kunz. Ce dernier y voit un potentiel de «synergies extraordinaires afin d'écrire ensemble le prochain chapitre à succès de l'histoire de ricardo».

Un acteur de poids

Pour sa part, Tamedia constitue un poids lourd des médias en Suisse, depuis le rachat des activités helvétiques de l'éditeur vaudois Edipresse. Son titre phare est certes le quotidien zurichois «Tages-Anzeiger», mais il possède en Suisse romande les titres «24 Heures», la «Tribune de Genève» et «Le Matin».

L'an passé, Tamedia s'est livré à une bataille avec Swisscom pour contrôler PubliGroupe, dans le but de réunir leurs activités commerciales dans le secteur des annuaires (local.ch et search.ch). L'éditeur zurichois et le numéro un des télécoms en Suisse se sont finalement entendus, le premier devenant actionnaire minoritaire à hauteur de 31%.

L'acquisition du groupe Ricardo doit encore être approuvée par les autorités anti-cartels, dans un délai non précisé. L'avis définitif de la Commission de la concurrence (Comco) est également attendu pour la fusion local.ch/search.ch, l'organe de la Confédération ayant ouvert un examen approfondi du projet à fin novembre 2014.

Un prix «réaliste»

L'opération est vue d'un bon oeil par Thomas Lang, un expert alémanique du commerce en ligne, contacté par l'ats. Ce dernier juge le prix «réaliste», dans la mesure où des montants bien plus élevés ont circulé après l'annonce de l'intérêt de Tamedia pour Ricardo il y a trois mois.

Le rachat de Ricardo permet encore à Tamedia de s'affirmer face à son concurrent Ringier, l'éditeur alémanique qui détient «Blick» et «Le Temps». Tamedia et Ringier sont les deux grands acteurs des plateformes numériques en Suisse, une diversification bienvenue dans le contexte du recul des tirages des journaux, note Thomas Lang. ( /ats/nxp)

Créé: 10.02.2015, 06h51

Articles en relation

Tamedia intéressé par la plate-forme ricardo.ch

Commerce en ligne Le groupe de médias Tamedia manifeste son intérêt concernant ricardo.ch, la plate-forme de commerce en ligne. Plus...

Tamedia reprend l'intégralité de Doodle

Médias Le groupe de médias, basé à Zurich,reprend l'intégralité du site internet de planification et de sondage Doodle. Plus...

Tamedia vise PubliGroupe pour avoir local.ch

OPA Tamedia lance une offre publique d’achat de PubliGroupe SA, qui contrôle local.ch avec Swisscom. Le groupe veut ainsi renforcer sa position dans le domaine des portails d’annuaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...