Discussion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Jacques Joray

28.12.2012, 09:14 Heures

Le professeur se dit par ailleurs «effaré» de voir qu’après l’affaire de la manipulation du taux Libor, il ne se passe rien en Suisse pour demander des comptes à UBS. C'est bien la preuve de la puissance de cette banque sur la politique et la justice dans ce pays, mainmise à éradiquer absolument.


Michèle Herzog

28.12.2012, 12:16 Heures

A jacques: Bien que le Prof. Oberson soit effaré, il ne va rien se passer ! C'est désespérant ! Le code pénal suisse indique que ces infractions sont POURSUIVIES D'OFFICE, mais personne ne les dénonce et les juges ferment les yeux ...

3 Recommandation 3 Signaler un abus

Mikhail Ivanovich

27.12.2012, 12:47 Heures

Ravi de constater que je partage depuis un bon moment le point de vue du prof. Oberson sur la taxation de la fortune et des gains en capitaux (voir l'article complet dans Le Temps). Un système fiscal équitable devrait corréler les flux de trésorerie dont bénéficie le contribuable avec ceux prélevés par le fisc.


Mikhail Ivanovich

27.12.2012, 12:52 Heures

Par ailleurs, la suppression de l'impôt sur la fortune allégerait le système et rendrait caduques les problématiques liées au bouclier fiscal ou à la réévaluation de l'estimation des immeubles.

12 Recommandation 1 Signaler un abus

Mikhail Ivanovich

27.12.2012, 12:51 Heures

Ainsi, il n'est pas correct d'imposer sur la fortune un capital qui n'apporte pas de flux monétaire à son détenteur (ex: villa habitée par lui-même). Quitte à imposer plus le bénéfice de la vente lorsque celle-ci se produit. Il n'est pas moral de prélever un impôt qui, dans le pire des cas, force le débiteur fiscal à aliéner une partie de son capital pour le payer.

13 Recommandation 0 Signaler un abus

Michèle Herzog

27.12.2012, 12:34 Heures

Si la Suisse, place financière historique, ne possède pas les articles adéquats dans son Code pénal pour condamner les actes liés à la manipulation du Libor par UBS (ce qui m'étonne), alors il faut modifier IMMEDIATEMENT le Code pénal (mais rapidement ...) ! Merci pour vos avis à ce sujet. Si la Justice suisse ne réagit pas dans cette affaire, alors elle ne sera plus crédible du tout.


Michèle Herzog

27.12.2012, 12:05 Heures

Je suis rassurée de savoir que M. le Professeur Oberson est effaré qu'UBS ne soit pas inquiétée en Suisse suite aux manipulations du Libor. Ayant posé des questions par email à M. Luc Recordon à ce sujet, ce dernier m'a répondu qu'il n'existe pas de bases légales pour attaquer UBS ! Je n'y comprends rien: à quoi servent les art. 146 CP, 151 CP, 158 CP, etc. Merci d'avance pour vos réponses.


Michèle Herzog

27.12.2012, 13:50 Heures

La justice pénale ne traite jamais les affaires financières graves impliquant des notables et j'en ai fait l'expérience. Mes plaintes pénales (Lausanne) n'ont jamais été traitées ! Voir mon blog "Egalité des citoyens" (recherche Google).

10 Recommandation 3 Signaler un abus


Retour à l'article