Swisscom sanctionné sur le marché du sport

AudiovisuelDans la diffusion de matches de football et de hockey, la Comco estime que l’opérateur entrave la concurrence.

Le FC Bâle promu champion en 2013 après sa victoire sur Saint-gall au stade St-Jakob.

Le FC Bâle promu champion en 2013 après sa victoire sur Saint-gall au stade St-Jakob. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nous sommes en 2013, le 1er juin, date d’une des dernières journées du championnat suisse de football. Le FC Bâle joue contre Saint-Gall et gagne. Le club rhénan est promu champion. Dans les stades cette année-là, les foules ont afflué, surtout à Bâle. Devant le petit écran, les audiences aussi ont cartonné, d’abord sur Swisscom TV. En 2013, toutes les rencontres de Super League étaient diffusées sur Swisscom TV. Sur UPC Cablecom par contre – la filiale du géant anglo-saxon Liberty Global est son principal concurrent télévisuel – seule une partie par journée était proposée à la vente.

Amende salée

Le résultat d’une entrave à la concurrence, a annoncé mardi la Comco. Une distorsion de la loi sur les cartels à laquelle s’est rendu coupable l’opérateur historique, de 2006 à 2013 en tout cas, via ses filiales Cinetrade et Teleclub. La première, qui dispose de droits exclusifs pour la diffusion de contenus sportifs par le biais de la télévision payante en Suisse, a abusé de sa position dominante en refusant de vendre des diffusions de matches – surtout de football, suisse et international, et de hockey. Et en restreignant les accès aux exploitants de plates-formes TV concurrençant la sienne.

Le téléspectateur qui veut accéder au bouquet sportif complet de Teleclub doit, autrement dit, obligatoirement choisir Swisscom TV. Le géant bleu, dont la majorité des parts appartient à la Confédération, écope d’une amende de 71,8 millions de francs.

La sanction du gendarme de la concurrence est d’autant plus importante que le marché se développe, même s’il reste restreint en Suisse, où les chaînes publiques octroient une immense place au sport. Outre Sunrise, UPC Cablecom et Quickline, il existe une myriade de câblo-opérateurs locaux dans le pays. L’association Suisse Digital en recense 200 parmi ses membres, du genevois Naxoo, détenu en partie par UPC Cablecom, à Citycable à Lausanne.

Offres combinées en verve

«Privilégier Swisscom TV au détriment de la concurrence a une influence d’autant plus large que les clients souscrivent toujours plus à des abonnements multiplay (ndlr: liant téléphonie, Internet et télévision) et que la télévision joue un rôle de plus en plus prépondérant dans le choix des téléspectateurs optant pour ces offres», selon Vincent Martenet, président de la Comco.

Chez Swisscom, la part des ventes émanant des offres combinées ne cesse par exemple de croître. Elle a même surpassé en 2015 celles liées à des abonnements au réseau fixe de téléphonie (voir infographie).

«La conclusion de la Comco est erronée et l’amende injustifiée. Swisscom a consenti de vastes investissements pour proposer les retransmissions des ligues suisses de football et de hockey – autrefois négligées en Suisse», indique Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom. Le groupe dit qu’il fera recours au Tribunal fédéral s’il le faut.

Du côté de ses concurrents, on salue la décision. «Elle se fait dans l’intérêt des amateurs de sport de ce pays», souligne Pierre Kohler. Le président de Suisse Digital regrette toutefois que la Comco se contente de sanctionner Swisscom sans prendre de mesure pour éliminer ses pratiques illégales.

La décision de la Comco doit servir de jurisprudence, alors que les droits de retransmissions des matches des championnats suisses de hockey et de football doivent être redistribués cette année.

(TDG)

Créé: 24.05.2016, 21h25

Articles en relation

Les clients Swisscom privés de Netflix

Vidéo en ligne Depuis jeudi, il est quasiment impossible de visionner une série ou un film depuis la plateforme de vidéo en ligne. Plus...

Editeurs contre SSR

Marché publicitaire Editorial L’alliance publicitaire SSR-Ringier-Swisscom est attaquée en justice. Une plainte est déposée Plus...

Swisscom ferme son centre d'appels de Genève

Télécommunications L’opérateur biffe 900 postes de travail dont douze à Genève et en crée 500 autres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...