Passer au contenu principal

HorlogerieSwatch va présenter sa première montre connectée

Le lancement de la T-Touch, prévu initialement juin, pourrait être modifié en raison du coronavirus. Elle est la première montre de ce genre du numéro un mondial de l'horlogerie.

Le groupe Swatch présentera officiellement jeudi sa première montre connectée, T-Touch connect solar de Tissot, lors de la conférence de bilan, a indiqué le directeur général Nick Hayek dans une interview publiée mercredi par le quotidien «Le Temps». Son lancement, prévu initialement juin, pourrait être modifié en raison de la propagation du coronavirus.

«Tout le monde va suivre notre conférence pour voir ce que l'on dira de la situation. En présentant de nouveaux produits, comme pour Tissot, on donne aussi un message positif et on indique que le monde ne s'arrête pas», a souligné le patron en faisant référence au Covid-19.

La dite montre, la première de ce genre du numéro un mondial de l'horlogerie, avait été annoncée depuis plusieurs années. Elle permet notamment de lire des SMS sur son écran, voir les appels mais il s'agit non pas d'un garde-temps à «écran» comme l'Apple Watch mais plutôt d'un modèle hybride à aiguilles.

Compatible avec Android, Apple et Huawei

Son système opérationnel, co-développé avec le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM), sera compatible avec Android, Apple et Huawei. Sa batterie pourra tenir six mois avec la connectivité en fonction et dix ans si l'on ne conserve que les fonctions horlogères, selon le groupe bernois. Quelque 35 millions de francs ont été injectés dans le développement de cette montre connectée depuis 2014.

Ce lancement est très attendu parce que les volumes des exportations horlogères suisses ont diminué progressivement ces dernières années, notamment en raison du succès grandissant des montres «intelligentes». Ce repli, en particulier dans l'entrée de gamme, a également des répercussions négatives pour les sous-traitants de l'industrie horlogère.

«Avec la marque Swatch, Swatch Group est clairement le numéro un dans l'entrée de gamme des montres suisses. Par conséquent, il a été impacté par les baisses des exportations enregistrées ces dernières années», a souligné Vontobel dans une étude publiée fin 2019.

Tissot n'aurait pas souffert aux Etats-Unis ou ailleurs à cause de l'Apple Watch, a affirmé Nick Hayek dans l'interview.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.