Passer au contenu principal

Une semaine dans un grand huit

Je l’ai déjà dit et répété dans cette chronique, le marché a une vision à très court terme. La semaine qui vient de se terminer était clairement l’illustration parfaite de cela.

Il y a quelques années en arrière, avant l’arrivée en masse des sites de finance online et autre médias financiers, il y avait trois grandes catégories d’investisseurs: les traders, qui avaient un horizon d’investissement qui dépassait rarement la demi-journée. Il y avait les investisseurs «classiques» qui achetaient pour quelques mois ou quelques années, certains allaient même jusqu’à investir «jusqu’à la majorité des enfants». Et puis il y avait les fonds de pension qui avaient évidemment une vision à plus de 15 ans, voir plus.

Autant vous dire que lorsque vous investissez pour 20 ans, il vous importe peu que Mario Draghi soit positif pour l’économie européenne à 3 ans ou pas. Vous pariez sur le fait que d’ici à 20 ans, la croissance aura repris ses droits. Et puis si ça se trouve, d’ici là, vous serez aussi à la retraite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.