Passer au contenu principal

Le secteur financier pèse lourd dans le PIB suisse

Au niveau de l'emploi, le secteur financier représente 218'400 places de travail. Au final, 12% des recettes fiscales de l'Etat, des cantons et des villes, proviennent du secteur financier.

Le secteur financier joue un grand rôle dans la prospérité de la Suisse.
Le secteur financier joue un grand rôle dans la prospérité de la Suisse.
Keystone

En 2018, le poids du secteur financier dans l'économie suisse a atteint 9,4%. Les banques et assurances ont ainsi contribué au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 63 milliards de francs, un montant en hausse de 5,3% sur un an, a annoncé jeudi l'institut bâlois BAK.

En incluant les effets indirects tout au long de la chaîne de valeur, soit les dépenses de consommation des employés, les activités en lien avec le secteur de la finance et de l'assurance ont pesé pour 83 milliards de francs, précise les économistes de l'institut.

La contribution est aussi notable au niveau de l'emploi, le secteur générant 218'400 places de travail. Il participe également largement aux recettes fiscales, de manière directe et indirecte, à hauteur de 17,6 milliards. Ainsi, 12% des recettes fiscales de l'Etat, des cantons et des villes, proviennent du secteur financier.

BAK publiera les résultats détaillés de son étude en novembre 2019.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.