Scandale du Libor: l'UE met la pression sur les banques

FinancesBanques et traders qui seraient impliqués dans le scandale des manipulations du taux interbancaire Libor ont été mis en garde par le Commissaire européen à la Concurrence.

Joaquin Almunia, le Commissaire européen à la Concurrence.

Joaquin Almunia, le Commissaire européen à la Concurrence. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia a mis en garde vendredi les banques et traders qui seraient impliqués dans le scandale des manipulations du taux interbancaire Libor.

Il a prévenu qu'en cas de faute avérée, ce serait une «sérieuse atteinte» à la concurrence.

«Nous soupçonnons l'existence de cartels entre certains acteurs des marchés des produits dérivés - des banques, mais aussi des courtiers», a indiqué Joaquin Almunia selon le texte d'un discours prononcé à Paris.

Ces possibles accords «anticoncurrentiels» consistant à manipuler les taux pouvaient permettre aux participants de réaliser des bénéfices additionnels injustifiés sur leurs opérations de marché, a expliqué le Commissaire européen, sans toutefois donner de nom.

Au moins une douzaine de banques et de traders sont dans le viseur des enquêteurs européens. Jusqu'ici limitée à l'euro et au yen, les autorités européennes ont élargi leur enquête sur cette affaire à tous les instruments et produits financiers liés au franc et à la monnaie helvétique elle-même, a confirmé vendredi le commissaire européen.

Lourde amende pour UBS

Le numéro un suisse UBS et les banques britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland ont déjà été condamnées à de lourdes amendes par les autorités britanniques et américaines pour avoir manipulé le taux interbancaire Libor, central dans le monde de la finance. Pour l'heure, UBS a payé 1,4 milliard de francs en amendes et restitution de bénéfice afin de mettre un terme à certaines enquêtes. D'autres sont toujours en cours.

Le scandale du Libor avait éclaté fin juin lorsque Barclays avait révélé qu'elle allait payer une amende de 290 millions de livres pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain. Face à la vive polémique, son flamboyant directeur général, Bob Diamond, avait été poussé à la démission.

Contrairement aux Etats-Unis, qui passent des accords distincts avec certaines banques, «nous appréhendons les cartels en traitant de façon simultanée l'ensemble des acteurs impliqués. C'est la manière dont nous procédons si ces enquêtes confirment nos soupçons», a dit Joaquin Almunia. (ats/nxp)

Créé: 22.02.2013, 12h00

Articles en relation

Le directeur financier de Barclays démissionne

Scandale du Libor Barclays a annoncé dimanche que son directeur financier Chris Lucas et son directeur juridique Mark Harding démissionneraient de leur propre volonté. Barclays est impliquée dans le scandale du taux Libor. Plus...

Le directeur de la FINMA devra s'expliquer sur le Libor

Scandale Les commissions de gestion des Chambres fédérales s'emparent du scandale du Libor. Plus...

Un dirigeant d'UBS fait profil bas à Londres

Scandale du Libor Interrogé par une commission parlementaire britannique, le chef de la banque d'investissement, Andrea Orcel, a promis de faire le ménage au sein de l'établissement. Plus...

«La FINMA n'a pas fait son travail»

Scandale du Libor L'ancien directeur de l'UBS Oswald Grübel critique vertement l'Autorité fédérale de surveillance des marchés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...