Un promoteur à l’affût pour construire une tour

Praille-Acacias-VernetsPropriétaire de la «Prime Tower» de Zurich, le groupe SPS rêve de racheter les parcelles clés du quartier de l’Etoile

Cette image virtuelle montre l’intégration de trois possibles tours au sein du quartier Praille-Acacias-Vernets.

Cette image virtuelle montre l’intégration de trois possibles tours au sein du quartier Praille-Acacias-Vernets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Auréolé par trois tours, le futur quartier du PAV (Praille-Acacias-Vernets) aurait fort belle allure. En tout cas sur cette photo virtuelle des lauréats du quartier de l’Etoile, les ateliers d’architectes Pierre-Alain Dupraz et Gonçalo Byrne Arquitectos.

Ces jours, des signes se multiplient quant au déblocage d’une des opérations majeures du PAV. L’un des plus puissants promoteurs immobiliers de Suisse, le Zurichois Swiss Prime Site (SPS), ne cache pas être partant pour se donner corps, âme et argent dans la construction d’une des trois tours prévues.

«Nous sommes clairement acheteurs des parcelles concernées», indique Sylvère Berney, le directeur du bureau genevois. D’autres investisseurs sont aussi à l’affût.

En charge du PAV au sein de l’Office de l’urbanisme, Stéphane Thiébaud indique que «l’Etat travaille à définir les règles du jeu» au sein du quartier de l’Etoile. En clair, quel sera le dédommagement octroyé aux entreprises qui y sont encore situées et qui sont appelées à se redéployer ailleurs. Surtout si elles y perdent au change.

Ces sociétés sont notamment représentées par l’ADSE (Association pour le développement du secteur de l’Etoile). Secrétaire de l’ADSE, qui défend les intérêts de la grande majorité des propriétaires concernés, au bénéfice de droits de superficie, Antoine Courvoisier résume son sentiment: «La dynamique est désormais positive. Les premiers chiffres commencent à être mis sur la table».

En attendant que le dossier sensible du quartier de l’Etoile se débloque un peu plus, le groupe SPS est aussi engagé dans d’autres vastes projets, à Plan-les-Ouates et à proximité de l’aéroport.

Un assureur investit aussi dans la zone

Débloquée en juin, l’opération immobilière des Vernets regroupe huit partenaires, dont deux assureurs. Swiss Life, qui devient un investisseur majeur dans le canton, mais aussi La Mobilière. Le démarrage du chantier, prévu vers 2020, se fera de manière coordonnée avec la délocalisation de l’armée du site de la caserne des Vernets.

Environ 650 millions de francs seront dépensés pour valoriser cette parcelle de 48 000 m2 dont la moitié dévolue aux activités économiques. «Nous avons une part de 50 millions de francs au sein du consortium qui pilote ce projet», résume Denis Hostettler, agent général de la Mobilière pour le canton de Genève.

Cet assureur ne limite pas ses investissements au sein de cette vaste zone, appelée à devenir l’un des poumons économiques du canton. «Nous avons investi au total 11 millions de francs dans la rénovation de notre immeuble du centre-ville», indique encore le patron de cette entreprise. L’agence de la rue de la Cité, dirigée par Christian Pasquier, occupera 100 mètres carrés sur les 1500 mètres carrés de bureaux de cet immeuble de six étages possédé par l’assureur.

La Mobilière n’entend pas en rester là. «Nous prévoyons aussi de rénover un autre immeuble que nous possédons, rue du Rhône», ajoute Denis Hostettler. L’assureur bernois s’est aussi engagé, conjointement avec les HUG (Hôpitaux universitaires de Genève) dans le cadre d’une autre opération immobilière, boulevard de la Cluse, où était situé le garage Hoffer. La Mobilière emploie environ 80 personnes à Genève.

Cette image virtuelle montre l’intégration de trois possibles tours au sein du quartier Praille-Acacias-Vernets. (TDG)

Créé: 06.09.2015, 18h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...