Le premier Salon de l’immobilier de Genève ouvre ses portes aujourd’hui

Halle SécheronCela fait plusieurs années que le canton n’avait accueilli une telle manifestation spécialisée

Le SIG est l’occasion pour les particuliers de trouver un bon  logement, voire de faire en plus une affaire.

Le SIG est l’occasion pour les particuliers de trouver un bon logement, voire de faire en plus une affaire. Image: Pierre Albouy (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trouver une villa ou une propriété par étage (PPE), obtenir des conseils en financement, fiscalité, assurance ou droit en vue d’une acquisition lorsqu’on est un particulier, mais aussi faire connaître son enseigne et les logements qu’elle propose à la vente lorsqu’on est un professionnel de l’immobilier: tels sont les buts visés par le Salon de l’immobilier de Genève (SIG).

La première édition, dont la Tribune de Genève est partenaire, a été inaugurée officiellement hier soir. Elle s’ouvre au public dès aujourd’hui jusqu’à dimanche, à la Halle Sécheron.

La manifestation est presque un événement à Genève. Hormis le Printemps de l’immobilier, qui s’est tenu en juin au BFM, cela fait plusieurs années en effet que le canton n’avait accueilli une telle manifestation spécialisée.

Au total, plus d’une trentaine d’exposants (régies, promoteurs, banques, assurances, fiduciaires, etc.) accueilleront les visiteurs et les futurs acquéreurs. Plusieurs des participants viennent du canton de Vaud et de France voisine. «Ce salon est à l’image de Genève: un canton transfrontalier, ouvert sur le reste de la Suisse et sur la France, explique Richard Benlolo, patron des Portes de l’Immobilier, la société organisatrice du SIG. C’est important car au regard du niveau des prix et du peu d’objets disponibles à la vente ici, beaucoup de Genevois sont contraints de devenir propriétaires outre-Versoix ou outre-Jura.»

L’éventail d’enseignes immobilières, et par là même les types de marchés représentés au SIG, est annoncé comme le plus large possible. «Les biens doivent être abordables pour le plus grand nombre, estime Richard Benlolo. En Suisse, le revenu moyen d’un couple est de 8000 francs brut par mois. Cela limite d’autant les capacités de remboursement, et donc d’achat, de la plupart des ménages.»

A noter que l’hôte d’honneur de cette édition est l’Association suisse de l’habitat (ASH, la plus grande organisation faîtière de coopératives d’habitation du pays). En outre, plusieurs conférences et débats sur l’immobilier, animés par des spécialistes, sont organisés durant ce salon (lire aussi notre supplément «Immobilier» du 25 septembre).

Créé: 26.09.2012, 23h27

Articles en relation

Quartier de La Chapelle: la construction de 380 logements démarre

Lancy Cette réalisation immobilière est l'une des plus importante en cours dans le canton. A terme, le quartier de La Chapelle comptera quelque 1300 logements. Plus...

Débat sur le Grand Genève, région en pleine ébullition

Agglomération A qui profite la construction de la région? Quels sont les grands défis à relever? La «Tribune de Genève» ouvre la discussion et organise un débat public mercredi 19 septembre à Gaillard. Plus...

Opposée à la construction de 60 logements, Chêne-Bougeries perd une manche

Urbanisme La commune genevoise souhaite réduire l'ampleur du projet. Le plan localisé de quartier de la Chevillarde est maintenu par le Conseil d'Etat. Au Grand Conseil de trancher. Plus...

Le SIG pratique

Du jeudi 27 au dimanche 30 septembre 2012, à la Halle Sécheron (14, av. de Sécheron). Horaires (pour le public): jeudi et vendredi de 10 h à 21 h, samedi de 10 h à 19 h et dimanche de 10 h à 18 h. Entrée gratuite sur simple inscription à l’entrée. www.lesig.ch F.B.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...