Passer au contenu principal

SuissePoudre de lait fribourgeoise bientôt en Chine?

La société Translait va s'associer avec la multinationale chinoise Synutra pour produire de la poudre de lait destinée à l'Empire du milieu.

Translait veut bâtir un site de production de poudre de petit-lait destinée au marché chinois.
Translait veut bâtir un site de production de poudre de petit-lait destinée au marché chinois.
Keystone

Ce n'est pas tous les jours qu'une firme suisse s'allie avec une multinationale chinoise. C'est pourtant ce qui devrait se produire entre la fribourgeoise Translait, active dans le commerce et la valorisation de dérivés laitiers, et l'entreprise Synutra, spécialisée dans les produits lactés pour les enfants, révèle ce jeudi La Liberté.

En effet, selon le quotidien, la firme fribourgeoise, actuellement basée à Corminboeuf, veut construire un centre de séchage de lactosérum (petit-lait) pour le transformer ensuite en poudre. Ceci sur le site abandonné d'Elanco, à St-Aubin (FR). Le terrain de 125 hectares, rappelle la Liberté, est situé au cœur de la plaine de la Broye. Il avait été racheté par l'Etat de Fribourg au printemps dernier.

Mais rien n'est encore fait, selon le directeur de Translait qui confirme l'intérêt de son entreprise pour le site Elanco. «Nous sommes encore dans une phase préliminaire», assure-t-il.

Pourtant les choses seraient déjà bien avancées. Selon la Liberté, le projet serait assumé à parts égales entre Translait et Synutra, qui souhaite ouvrir un centre en Europe. Le futur centre représenterait un investissement de près de 100 millions de francs. La poudre de lait pour enfants que produirait le site serait destinée en premier lieu pour le marché chinois.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.