Passer au contenu principal

Un polar hallucinant secoue la Paradeplatz

Le numéro deux de la grande banque Iqbal Khan a été suivi, voire menacé par des détectives privés. Les révélations pleuvent.

Iqbal Khan (à g.),transfuge de poids de CS chez UBS. Tidjane Thiam (à d.), CEO de Credit Suisse, est sous pression.
Iqbal Khan (à g.),transfuge de poids de CS chez UBS. Tidjane Thiam (à d.), CEO de Credit Suisse, est sous pression.

Les scénaristes les plus audacieux de Suisse n’auraient osé imaginer une telle histoire, tant elle aurait semblé caricaturale. Et pourtant. L’affaire secoue le Tout-Zurich, jette une ombre douteuse sur Credit Suisse à l’étranger et pourrait même coûter les têtes du No 1 de la grande banque, Tidjane Thiam, et celle du transfuge chez UBS, Iqbal Khan, responsable jusqu’au 30 septembre de la puissante division de gestion de fortune privée internationale. Retour sur ce polar qui connaît chaque jour de nouveaux rebondissements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.