Une plate-forme de location se développe à Thônex

InternetTryngo permet de louer des biens entre particuliers, et c’est prometteur.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On estime que 80% de nos biens sont utilisés moins d’une fois par mois ce qui représente un manque à gagner d’environ 14 milliards de francs en Suisse», affirme Umer Ali, fondateur du site Tryngo. Cette start-up, née en juillet à Thônex avec l’aide du centre de soutien InnoPark, repense la consommation. L’entrepreneur veut optimiser l’usage des ressources par leur mutualisation.

«C’est le principe du «cloud», un nuage de biens et services est mis à disposition des particuliers. Ils sont doublement acteurs dans cette économie circulaire», souligne Umer Ali, qui propose aux utilisateurs à la fois de louer et de mettre à disposition des autres ce qu’ils possèdent. «C’est ça, la vraie économie collaborative.» Le site prélève une commission de 12% sur chaque transaction.

Le social, l’économie et l’écologie sont les bases de ce projet qui permet de «remettre en place des tissages sociaux» et apporte une solution intelligente à une consommation démesurée. La possession est remplacée par le partage. Par exemple, les objets les plus loués sont d’utilité ponctuelle comme les outils de bricolage.

Avec environ 200 utilisateurs, Umer Ali veut se développer en Europe, par le bouche à oreille principalement. La plate-forme est traduite en cinq langues, des utilisateurs se manifestent déjà à Paris et des rapprochements avec des grosses compagnies de transport ont été opérés. (TDG)

Créé: 23.08.2015, 21h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...