Pierre Maudet s'invite chez les puissants du monde

World economic forumLe conseiller d'Etat genevois PLR n'était pas attendu lors des séances du Word Economic Forum.

Le conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet.

Le conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne manquait que la musique. Dans le grand escalier blanc du Centre des congrès de Davos, un conseiller d'Etat du canton de Genève a fait une apparition remarquée, jeudi, lors de la réunion annuelle du World Economic Forum. Le passage de Pierre Maudet a intrigué la poignée de personnes à Davos auxquelles le visage du ministre PLR dit quelque chose, car le Genevois n'était pas attendu dans ce cénacle des puissants.

Le canton de Genève jouit en effet d'un privilège au WEF: comme hôte du siège de l'organisation qui s'attache à «améliorer l'état du monde», elle bénéficie d'un fameux badge blanc qui permet d'assister aux débats et réunions derrière portes closes qui ont lieu durant la semaine. En Suisse, seuls les représentants grisons des différentes autorités impliquées dans l'événement jouissent du même privilège.

Cet unique sésame genevois fait donc beaucoup de jaloux dans la classe politique suisse. Et au sein du Conseil d'État genevois, la compétition est rude pour mettre la main dessus. Ces dernières années, c'est Pierre-François Unger, ministre de l'Économie, qui l'a monopolisé. C'est son nom qui figure d'ailleurs sur le programme officiel des participants 2013. Le capitaine Maudet l'aurait-il doublé dans la dernière ligne droite? Non, le PLR a reçu, d'une main amie, une accréditation de police. Dans le fameux escalier, il était d'ailleurs accompagné de Jacqueline De Quattro, son homologue vaudoise et de Monica Bonfanti, cheffe de la police genevoise. Ce sont donc ses tâches ministérielles (le canton prend part au plans de sécurité à Davos) qui ont permis au jeune homme d'humer l'air que respirent les puissants du monde. Mais pas trop longtemps: croisé à 14 heures, il surveillait sa montre car il devait défendre dès 17 heures devant le Grand Conseil genevois des dossiers de Pierre-François Unger, dont il est le suppléant! Ce dernier, rencontré quelques minutes plus tard accompagné du chef de la promotion économique a d'ailleurs rendez-vous aujourd'hui avec les représentants d'une entreprise qui songe à s'installer à Genève. (TDG)

Créé: 25.01.2013, 10h42

Articles en relation

À Davos, la confiance revient lentement

WEF 2013 Le soulagement d'avoir sauvé provisoirement la zone euro et d'avoir évité la fameuse falaise fiscale aux États-Unis est palpable, mais peu se risquent à des prévisions optimistes. Plus...

David Cameron: «Je ne tourne pas le dos à l'Europe»

WEF Le premier ministre britannique s'est exprimé lors de la 43e édition du World Economic Forum, à Davos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...