L'or physique a le vent en poupe

BILANAlors que le métal jaune suscite un regain d’intérêt sur les marchés, une startup genevoise vient de se lancer. Son offre: distribuer et stocker de l’or physique pour les particuliers.

L’once d’or coûte actuellement près de 1'300 dollars.

L’once d’or coûte actuellement près de 1'300 dollars. Image: Gold Avenue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec 15 millions de francs de métal écoulés en moins de trois mois, la plateforme de vente en ligne Gold Avenue réalise un lancement encourageant. Les particuliers peuvent commander directement or, argent, platine et palladium et choisir de confier à la jeune société leur stockage en Suisse, gratuit jusqu'à 10 kilos. 250 transactions ont ainsi été enregistrées depuis octobre, allant d'une simple once d'argent (25 francs) à plusieurs kilos d'or.

Pour Cyril de Bavier, cofondateur et administrateur chez Gold Avenue, le «timing est parfait», en raison de la correction enregistrée sur les marchés boursiers depuis octobre dernier - date du démarrage officiel du site: «Les doutes sur les valeurs technologiques et le contexte international ajoutés à la chute du cours des cryptomonnaies ramènent les gens vers de l'investissement tangible, qu'ils peuvent comprendre. L'or constitue d'ailleurs souvent de l'ordre de 5 à 10% des portefeuilles.»

A l'heure où l'or «papier» sous forme de titres circule facilement sur les marchés, la question se pose de l'intérêt de choisir l'or physique, compte tenu des contraintes de stockage et de production qui peuvent induire un surcoût de 2 à 4%. Pour Cyril de Bavier, le papier représente un risque qui éloigne l'or de sa vocation originelle de couverture: «L'or papier est basé sur une estimation souvent surévaluée de la quantité d'or en circulation. Même en cas d'effondrement du système bancaire, l'or commandé chez Gold Avenue est stocké à votre nom et nous en garantissons le rachat au prix du spot.»

Sur les 20 dernières années, l'or a produit une performance annuelle de 7,75%

Jonathan Mattatia partage son point de vue. Partner chez Penta Asset Management à Genève, il recourt à Gold Avenue pour certains de ses clients: «L'avantage est d'offrir à la clientèle privée un service jusqu'ici réservé aux institutions et aux banques centrales, en permettant de détenir les métaux en un lieu sûr et hors du système bancaire.»

Si l'opportunité est regardée de près par les investisseurs, c'est que l'or a vu son cours se reprendre vers la fin de 2018. De 1200 dollars à mi-novembre, l'once est venue s'établir autour de 1300 dollars courant janvier. Natixis attend même une reprise à 1350 pour le métal précieux. Jonathan Mattatia relève en outre des performances significatives sur le long terme: «C'est un instrument de diversification intéressant dans la mesure où sa corrélation avec les actifs traditionnels tels que les actions et les obligations est relativement basse, voire parfois négative comme avec le dollar. D'autant plus que sur les vingt dernières années, l'or a produit une performance annuelle moyenne de 7,75% contre 4,51% pour l'indice mondial des actions et 3,84% pour l'indice mondial des obligations.»

Leadership suisse sur le marché
Pour être compétitive sur le marché de l'or physique face aux banques, Gold Avenue s'appuie sur les infrastructures de sa maison mère, le géant suisse de l'or MKS PAMP Active dans le trading mais aussi le raffinage de l'or sur son site suisse basé au Tessin, MKS PAMP permet à Gold Avenue de fournir un service direct du producteur au consommateur et des infrastructures de stockage sécurisées.

Omar Liess, responsable du développement commercial pour MKS (Switzerland) et chairman de Gold Avenue, rappelle le rôle prépondérant de la Suisse sur le marché et l'opportunité à saisir sur la période qui s'ouvre: «Sur une offre totale de 4400 tonnes d'or par année, près de 1500 sont raffinées en Suisse, qui présente les plus hauts standards mondiaux en termes de qualité. En période d'euphorie boursière, certains gestionnaires de hedge funds se détournent de l'or pour des raisons de rendement. Mais ce sont les premiers à se précipiter vers le métal jaune quand les marchés se retournent.»

(Bilan)

Créé: 27.02.2019, 19h18

Articles en relation

Une startup française invente «le Nespresso du vin»

CES de Las Vegas «Philippe Faure-Brac, un des meilleurs sommeliers français, a testé la machine et est super content». Plus...

Dix étudiants romands au contact de la Silicon Valley

Lancer sa boîte Durant une semaine, les dix participants au Silicon Valley Startup Camp ont arpenté le sanctuaire mondial de l’esprit d’entreprise. Plus...

GE'Lunch, une appli écolo, remporte la première édition de Hack Geneva

Hack Geneva Quatre projets pour la ville de Genève ont été récompensés ce week-end lors de l'événement co-organisé par Startup Weekend Suisse et la Ville de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...