Passer au contenu principal

Philip Morris supprime 265 postes, et ce n’est qu’un début

Pour passer de la cigarette aux alternatives électroniques, le cigarettier opère une cure minceur.

Philip Morris produit 15 milliards d’unités par an, cigarettes et tabac chauffé confondus. L’Iqos a atteint 2,6% de parts de marché en Suisse.
Philip Morris produit 15 milliards d’unités par an, cigarettes et tabac chauffé confondus. L’Iqos a atteint 2,6% de parts de marché en Suisse.

Comme nous l’avions annoncé à Noël, Philip Morris amorce une restructuration dont le plan détaillé est tombé lundi. Ce sont au total 265 places de travail qui seront supprimées sur les sites de Lausanne et Neuchâtel. Ces mesures ne concernent pas Philip Morris Suisse, mais bel et bien Philip Morris Products SA (PMPSA), filiale de Philip Morris International. «En clair, cela signifie que les employés qui travaillent à la production de cigarettes de Neuchâtel ne sont pas touchés, mais que ce sont plutôt d’autres services, y compris à l’intérieur du Cube, devant lequel nous allons distribuer des tracts», réagit la syndicaliste d’Unia en charge du dossier dans le canton, Dery Dursun.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.