Petites banques: la Finma retient 64 prétendantes

SuisseLe régime des petites banques prévoit exemptions et allègements quantitatifs et qualitatifs pour les établissements de taille modeste.

Mark Branson et la FINMA complète son «régime des petites banques», expérimenté depuis 2018 et entériné depuis le début de cette année.

Mark Branson et la FINMA complète son «régime des petites banques», expérimenté depuis 2018 et entériné depuis le début de cette année. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a retenu 64 établissements, sur 70 prétendants, pour prendre part à son «régime des petites banques», expérimenté depuis 2018 et entériné depuis le début de cette année. Les candidats validés intègreront ce régime spécial avec effet rétroactif au 1er janvier.

Le régime des petites banques prévoit exemptions et allègements quantitatifs et qualitatifs pour les établissements de taille modeste, particulièrement liquides et bien capitalisés, rappelle le gendarme des marchés financiers dans un communiqué jeudi.

Les élèves modèles peuvent notamment faire l'impasse sur le calcul des actifs pondérés en fonction des risques ou encore le ratio structurel de liquidité à long terme et s'épargner ainsi des frais directs ou indirects.

La Finma a par ailleurs allégé la cadence d'audit prudentiel pour 56 établissements, dont 19 participants au régime des petites banques. Ces petits établissements ne présentant pas de risques visiblement accrus pourront ne procéder à de tels audits que tous les deux à trois ans, au lieu de la cadence annualisée imposée au reste du secteur. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 10h35

Articles en relation

La FINMA critique les plans d'urgence des banques

Suisse Selon le gendarme des marchés financiers, seuls UBS et Credit Suisse, parmi les établissements d'importance systémique, donnent en partie satisfaction avec leurs plans d'urgence. Plus...

La direction de Credit Suisse dans le viseur

Filature La Finma examine le rôle de la direction de Credit Suisse dans le scandale de filature d'employés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...