Passer au contenu principal

SuissePerspectives incertaines pour l'économie suisse

Selon le relevé mensuel du centre de recherches conjoncturelles KOF, l'avenir de l'économie suisse ces prochains mois est incertain.

Pour l'industrie de transformation, la situation semble s'être améliorée dans la construction de machines, la métallurgie et la chimie.
Pour l'industrie de transformation, la situation semble s'être améliorée dans la construction de machines, la métallurgie et la chimie.
archive / illustration, Keystone

L'économie suisse devrait évoluer vers des horizons incertains ces prochains mois, selon le relevé mensuel du centre de recherches conjoncturelles KOF. Le baromètre compilé par l'institut zurichois est resté inchangé sur un mois en août à 97,0 points.

Ce baromètre, très suivi par les milieux économiques car préfigurant l'évolution conjoncturelle des prochains mois, est ressorti dans le haut de la fourchette des prévisions. Les spécialistes interrogés par AWP s'attendaient à le voir évoluer entre 93,0 et 98,0 points.

«Le baromètre affiche toujours une dynamique inférieure à la moyenne. La conjoncture suisse devrait ainsi évoluer sur la retenue ces prochains mois», ont estimé vendredi les spécialistes du KOF dans un communiqué.

Dans l'industrie de production, les sous-indicateurs des entrées de commandes et des stocks soutiennent le baromètre, tandis que les autres rubriques envoient des signaux mitigés.

Secteurs du papier et de électronique à la peine

Pour l'industrie de transformation, la situation semble s'être améliorée dans la construction de machines, la métallurgie et la chimie, alors que les secteurs du papier et de l'électronique sont à la peine.

Selon les plus récentes données de l'Office fédéral de la statistique (OFS), le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a augmenté de 2,8% l'année dernière, grâce au commerce extérieur et l'industrie manufacturière.

Les prévisions pour 2019 semblent moins positives, sur fond de guerre commerciale américano-chinoise et de possible récession en Allemagne, première destination des exportations helvétiques.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) table pour 2019 sur une hausse du PIB de 1,2%. Les pronostics des économistes d'UBS, Credit Suisse ou du KOF entrent dans une fourchette entre 1,1% et 1,6%.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.