Passer au contenu principal

SuisseLe patron de Nestlé a perçu dix millions en 2019

C'est 5,5% de mieux qu'en 2018, même si la part fixe de son salaire est restée inchangée, à 2,4 millions.

Le directeur général (CEO) de Nestlé, Mark Schneider lors d'une conférence de presse à Vevey. (13 février 2020)
Le directeur général (CEO) de Nestlé, Mark Schneider lors d'une conférence de presse à Vevey. (13 février 2020)
Keystone

Le directeur général (CEO) de Nestlé, Mark Schneider, a vu sa rémunération totale augmenter au cours de l'exercice écoulé, frôlant les 10 millions de francs, alors que celle du président du conseil d'administration Paul Bulcke s'est légèrement contractée.

Le patron de Nestlé a perçu 9,9 millions de francs, soit plus de 5,5% de mieux qu'en 2018, même si la part fixe de son salaire est restée inchangée, à 2,4 millions. Si l'on y ajoute les contributions pour futures prestations de retraite et les cotisations de sécurité sociale, le total grimpe à près de 10,4 millions, indique le géant veveysan mardi dans son rapport de rémunération.

Le président en revanche a vu son indemnisation amputée de 13,8% à un peu moins de 3,5 millions de francs, dont plus de 2,9 millions versés en actions du groupe. Dans son ensemble, le conseil d'administration a touché un peu moins de 9 millions, contre plus de 9,5 millions un an plus tôt.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.