Patek Philippe investit 450 millions à Genève

HorlogerieLe groupe va développer sur son site de Plan-les-Ouates des activités de formation et d’innovation

Le siège et le site de production du groupe horloger Patek Philippe qui sera agrandi.

Le siège et le site de production du groupe horloger Patek Philippe qui sera agrandi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le sillage des fêtes qui ont commémoré, en 2014, ses 175 ans d’existence, le groupe horloger genevois Patek Philippe a annoncé hier un grand projet: un investissement de 450 millions de francs sur son site de Plan-les-Ouates. Le nouveau bâtiment offrira une surface exploitable d’environ 50 000 m2 répartie sur 6 niveaux et 4 étages de sous-sols, précise la manufacture.

Quelles seront les activités, actuelles ou nouvelles, qui seront effectuées dans ces nouveaux locaux? Celles qui sont liées à l’innovation, indispensable dans le domaine de la haute horlogerie. Patek Philippe compte notamment «intensifier la recherche appliquée en techniques horlogères, notamment par l’implantation de nouveaux laboratoires de tests et d’homologation.» Ces développements seront faits en complément des projets de recherche menés dans le cadre de la chaire Patek Philippe de l’EPFL.

L’industriel genevois entend aussi mettre en évidence ce qu’elle appelle les «Métiers de Haut Artisanat»: une nouvelle entité verra le jour, composée d’une quarantaine d’artisans internes et externes. Cette division abritera également un centre de formation à ces métiers. L’horloger veut aussi centraliser à Genève les besoins de formation dans les domaines horlogers, rhabillage et vente marketing pour les distributeurs et détaillants établis en Suisse et à l’étranger.

Le dernier gros investissement de la firme remonte à 1996, lorsque 125 millions de francs avaient été libérés pour le site actuel. Patek Philippe est un important employeur sur Genève (1600 salariés) mais aussi en Suisse (330 entre les cantons de Neuchâtel, Berne et Jura). Combien de nouveaux emplois sont-ils prévus avec cette extension? Aucune projection n’est formulée, à ce stade. «Mais la capacité estimée pour la conception du nouveau bâtiment est de 2500 personnes», indique Charlène Kurer, l’une des porte-paroles du groupe.

Enfin, cet investissement sera «entièrement autofinancé», précise aussi Patek Philippe. La manufacture horlogère ne tient donc pas à dépendre des banques. Afin de préserver son indépendance. Et celle-ci passe par l’innovation mais aussi, confiait à ce journal en septembre dernier Thierry Stern, président de Patek Philippe, «par une bonne gestion des affaires: il faut avoir des réserves, être financièrement solide pour prévoir les coups durs.» Les travaux devraient commencer sous peu, après que les autorisations ont été définitivement acceptées. L’inauguration pourrait avoir lieu en 2018.

Créé: 15.01.2015, 09h36

Articles en relation

Patek Philippe menace de quitter Genève

Economie genevoise Le président de la firme de haute horlogerie qualifie d'«étouffant» l'impôt sur la fortune, un des plus élevés du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...