Une participation de Planzer dans CFF Cargo?

SuisseLa société zurichoise de transport et logistique pourrait mettre de l'argent dans la filiale de l'ex-régie fédérale.

Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Planzer pourrait être intéressée à investir dans CFF Cargo, affirme son directeur. L'entreprise familiale inaugure jeudi son dernier centre rail-route en Suisse romande.

«Une possibilité serait peut-être que des investisseurs privés prennent des parts minoritaires dans l'entreprise», avance Nils Planzer dans les colonnes du «Matin Dimanche», à propos de la rentabilité de CFF Cargo. Et de signaler que c'est déjà le cas pour la division internationale.

«Si cela devait se réaliser pour la partie suisse, Planzer pourrait être intéressée à investir», déclare l'entrepreneur. Le groupe familial, qui compte 4800 employés, vient de mettre en service un centre de transbordement de la route au rail à Penthalaz (VD), devisé à 80 millions de francs.

L'entreprise envisage pour son nouveau centre romand des entrepôts avec une gestion automatisée des marchandises à l'avenir, explique Nils Planzer. Désormais aussi active sur le marché des petits colis, elle développe un nouveau service qui permettra de se faire livrer sur le lieu de son choix. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2018, 10h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: la sécheresse sévit
Plus...