Passer au contenu principal

Sept ans après la crise, la City se cherche un second souffle

«Des changements considérables ont eu lieu depuis 2008», analyse un gestionnaire de fonds. Enquête.

Après le Credit Suisse, HSBC et Deutsche Bank pourraient annoncer des licenciements.
Après le Credit Suisse, HSBC et Deutsche Bank pourraient annoncer des licenciements.
Eddie Keogh, Reuters

Le mois d’octobre n’est jamais bien serein à la City de Londres. Mercredi dernier, l’annonce par le Credit Suisse de mettre fin à 1800 emplois, en les transférant en Pologne ou en Inde, a été reçue comme une douche froide. Et ni les atermoiements du géant HSBC, qui songe à quitter les bords de la Tamise pour les rivages de Hongkong, ni les mouvements similaires d’autres établissements de haut rang (Standard Chartered, Barclays et RBS), et encore moins les rumeurs quant à une opération d’ampleur de la part de Deutsche Bank, demain, ne sont de nature à calmer les esprits.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.