Les nouveaux Airbus reçus par EasyJet seront 15% moins gourmand en kérosène

AéronautiqueLa compagnie a pris livraison, à Toulouse, de son 300e Airbus. Le nouveau modèle, promet de réduire de 50% les nuisances sonores.

Grâce à ses bouts d’ailes courbés et ses nouveaux moteurs, l’A320neo consomme 15% de moins que son prédécesseur.

Grâce à ses bouts d’ailes courbés et ses nouveaux moteurs, l’A320neo consomme 15% de moins que son prédécesseur. Image: B.BE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ce n’est pas tous les jours que l’on reçoit un nouveau modèle d’avion, se réjouit Carolyn McCall, la directrice générale d’EasyJet. Cela fait quatre ans que nous l'attendions.» Il y avait donc foule, mercredi à Toulouse, pour assister à la livraison du dernier-né, cérémonie à laquelle votre journal était invité. Près de 200 personnes, déambulant sur le tarmac de l’aéroport Blagnac, autour du petit nouveau: l’A320neo. Un avion à près 100 millions d’euros pièce, prix catalogue.

Il s’agit du 300e aéroplane de la famille A320 reçu par EasyJet depuis 2003 et le premier «neo» (pour «New Engine Option»). La compagnie orange devient ainsi le 25e opérateur de l’A320neo dans le monde et le premier au Royaume-Uni.

Immatriculé G-UZHA (MSN 7649), l’appareil arbore une livrée spéciale, mêlant l’orange traditionnel cher à la compagnie low cost aux lettres NEO peintes en grise à l’arrière de la carlingue. A l'intérieur, cela sent encore le neuf.

Dans les faits, pourtant, le «neo» n’est pas un avion complètement nouveau, comme peuvent l’être les récents A350 et B787. Ses principales caractéristiques restent celles de l’A320 - un appareil mis en service en 1988. E«n 2010, nous nous sommes demandé quel avenir donner à l’A320», raconte Tom Enders, CEO d’Airbus, à l’occasion d’une cérémonie à laquelle votre journal était invité. Repartir d’une feuille blanche aurait coûté des milliards. «Nous avons donc décidé de ne pas construire un avion complètement neuf mais plutôt de regarder les technologies disponibles, capables d’apporter de réels bénéfices», explique le patron de l'avionneur.

Le secret ? Ses ailettes «sharklets»

Deux évolutions majeures ont ainsi été apportées. Le bout des ailes, d’abord, apparaît fortement courbé. Ces ailettes, baptisées «sharklets» (aileron de requin) et mesurant 2,50 mètres de haut, vise à récupérer une partie de l’énergie tourbillonnaire induite par la portance de l’aile. Elles offrent, à elles seules, la possibilité d'économiser jusqu'à 4% du carburant brûlé par l'appareil.

Les réacteurs, ensuite, sont de dernières générations. Pour équiper ses A320neo, EasyJet avait le choix entre des moteurs de l’américain Pratt Whitney, qui ont connu des problèmes récemment, ou du Franco-Américain CFM, filiale de Safran et GE. La compagnie britannique optée pour la seconde solution.

Sous les ailes du MSN 7649, on découvre donc des réacteurs CFM Leap-1A (Leading Edge Aviation Propulsion). Par rapport aux CFM56, qui équipent les vieux A320, ces nouveaux moteurs sont plus grands mais également plus légers grâce à l’utilisation de matériaux composites.

15% de CO2 en moins

Grâce à ces deux évolutions, l’A320neo est censé émettre 15% de moins de CO2 que son prédécesseur. «En intégrant l’A320neo, puis l’A321neo en 2018, à notre flotte et en améliorant toujours plus son efficacité, EasyJet se fixe un nouvel objectif d’émissions carbone encore plus ambitieux: 72 grammes par passager et par kilomètre d’ici à 2022», s’est félicité Carolyn McCall. Selon la patronne de la compagnie, «cet objectif représente une réduction de 10% par rapport à la performance actuelle (environ 80 g) de la compagnie et une amélioration de 38% par rapport à l’an 2000 ( 116g)».

Mais l’intérêt, pour EasyJet, s’avère plus économique qu’écologique. «Les A320neo consomment 15% de carburant en moins. Or le pétrole reste la charge la plus importante des compagnies aériennes. Ces nouveaux appareils vont donc nous permettre de réaliser des économies substantielles», rappelle Thomas Haagensen, directeur commercial d’EasyJet pour la Suisse et l’Europe du Nord. Ce dernier rappelle que, «pour une compagnie comme la nôtre, diminuer le coût par siège est vital.»

Attendu à Genève dans les prochains mois

Autre avantage, l’A320neo promet de réduire de 50% les nuisances sonores au décollage et à l’atterrissage (soit 85dB). «Nous opérons principalement dans des aéroports urbains, comme celui de Genève, poursuit Thomas Haagensen. Si nous souhaitons conserver nos horaires et que les villes et pays ne nous imposent pas des conditions-cadres contraignantes, nous devons faire tous les efforts nécessaires afin de réduire les nuisances. En la matière, l’A320neo constitue une avancée.»

Mais pour le moment, impossible de le voir sur les pistes de Cointrin. Après la cérémonie toulousaine, le MSN 7649 s’est envolé pour Londres (Luton), via Paris. Il entrera en service dès le 16 juin, sur des liaisons vers Amsterdam, Madrid et Edimbourg.

«Nous ne connaissons pas encore la date à partir de laquelle nos A320neo opéreront depuis Genève, mais cela devrait intervenir dans les prochains mois», précise Thomas Haagensen. La compagnie low-cost britannique a passé une commande pour cent A320neo (186 sièges) et 30 A321neo (235 places). Ils viendront d’ici à 2022 enrichir ou remplacer la flotte de la compagnie qui compte actuellement 272 avions de la famille A320.

(TDG)

Créé: 15.06.2017, 20h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.