Le nombre de frontaliers reste stable

SuisseL'Office fédéral de la statistique a présenté vendredi les chiffres du quatrième trimestre sur le nombre de travailleurs étrangers en Suisse.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'attrait de la Suisse pour les travailleurs étrangers est resté stable au quatrième trimestre. Fin décembre, on comptait 318'002 frontaliers, ce qui correspond à une hausse de 0,3% par rapport au trimestre précédent.

En comparaison annuelle, la croissance est de 1,7%, selon les chiffres publiés vendredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). La région lémanique est celle qui attire le plus de travailleurs frontaliers: 117'783 au quatrième trimestre, soit une augmentation de 0,7% par rapport au trimestre précédent.

Suivent la Suisse du Nord-Ouest avec 71'677 ( 1,4%) travailleurs étrangers et le Tessin avec 64'885 (-0,5%) frontaliers. Par rapport à l'année précédente, la Suisse centrale est la région qui enregistre la plus forte augmentation ( 5,5%).

La majorité des frontaliers viennent de France (173'175), loin devant l'Italie (72'647) et l'Allemagne (61'759). Les pendulaires autrichiens étaient quant à eux 8223 au quatrième trimestre. (ats/nxp)

Créé: 23.02.2018, 11h19

Articles en relation

«Frontaliers: stop!», la nouvelle initiative du MCG

Genève Le Mouvement citoyen genevois veut que les employeurs démontrent qu'ils n'ont pas trouvé de candidat habitant en Suisse avant d'embaucher un frontalier. Plus...

Le nombre de frontaliers a légèrement augmenté

Genève En un an, le nombre de frontaliers a augmenté de 2,4%, contre 8,7% en 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les poussins mâles ne seront plus broyés mais gazés
Plus...