Passer au contenu principal

AutomobileNissan a vendu 5,42 millions de véhicules en 2015

Le constructeur japonais a annoncé des ventes en hausse de 2,1% l'an dernier. Il s'agit d'un record pour le groupe qui occupe avec son partenaire Renault le 4e rang mondial.

Le Nissan Titan Warrior. Un concept de la marque présenté au salon de Détroit.
Le Nissan Titan Warrior. Un concept de la marque présenté au salon de Détroit.
Keystone

S'il a connu, comme son compatriote Toyota, une année difficile au Japon (-12,1%), Nissan a en revanche réalisé une performance solide en Amérique du Nord ( 9,4%), en Europe ( 3%) mais aussi en Chine ( 6,3%), annonce mercredi le groupe. Il n'a visiblement pas souffert pour l'heure du ralentissement.

Avec les 2,8 millions d'unités écoulées par Renault l'an dernier ( 3,3%), le total s'établit à 8,22 millions de véhicules.

L'alliance franco-japonaise dévoilera d'ici la semaine prochaine les chiffres officiels, qui prendront également en compte les voitures Lada sorties des chaînes russes d'Avtovaz, dont Renault-Nissan a pris le contrôle à la mi-2014. Mais même sans l'apport du constructeur russe, elle se classe d'ores et déjà quatrième devant le sud-coréen Hyundai Motor (8,01 millions avec sa filiale Kia).

A la Bourse de Tokyo, l'action Nissan a terminé en progression de 3,03% à 1103 yens.

Alliance stabilisée

Dans une interview accordée cette semaine au quotidien économique «Nikkei», le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, qui rêve de la troisième place mondiale, a de nouveau plaidé pour un renforcement des synergies entre les deux groupes. L'objectif est de réaliser des économies d'au moins 4,3 milliards d'euros en 2016, contre 3,8 milliards en 2014.

Le dirigeant est par ailleurs revenu sur l'accord conclu en décembre avec l'Etat français après des mois de tensions, estimant qu'il avait «stabilisé l'alliance». «C'est une issue positive: il n'y a plus de questions, de doutes, de discussions. C'est derrière nous», a-t-il insisté.

Le marché automobile a encore été dominé en 2015 par le géant japonais Toyota (10,15 millions), seul constructeur à avoir franchi l'an dernier la barre symbolique des 10 millions d'unités vendues pour l'ensemble de ses marques (Toyota, voitures de luxe Lexus, mini-véhicules Daihatsu, poids lourds Hino).

L'allemand Volkswagen, qui regroupe douze marques dont Audi, Skoda, Porsche ou Scania, arrive deuxième (9,93 millions), juste devant l'américain General Motors (9,8 millions), numéro un mondial pendant 70 ans avant d'être détrôné par Toyota en 2008.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.