Passer au contenu principal

Canton de VaudNissan va fermer son siège de Rolle

C'était dans l'air, mais Nissan va donner le coup de grâce à son siège de Rolle pour rapatrier ses activités en France.

Nissan à Rolle, c'est fini.
Nissan à Rolle, c'est fini.
Keystone

Nissan va quitter Rolle (VD). Le constructeur automobile japonais, qui avait déjà coupé dans ses effectifs ces derniers mois, a décidé de fermer définitivement son siège européen situé sur La Côte.

«On va fermer Rolle complètement. Le processus commence en 2020 et sera terminé en 2022», a annoncé Gianluca de Ficchy, directeur de Nissan Europe, cité par l'AFP à l'issue d'un point presse dans les locaux du groupe à Montigny-le-Bretonneux, près de Paris.

«Avoir deux sièges, un en France et un en Suisse, n'était pas très efficace. On a décidé de tout mettre ensemble pour avoir plus d'efficacité sur un seul siège en France», a poursuivi le dirigeant.

Le constructeur, qui avait déjà supprimé 50 postes l'an dernier à Rolle, emploie encore quelques dizaines de personnes en terre vaudoise, contre environ 800 à son siège parisien.

En difficulté sur le marché européen, Nissan a globalement réduit de 1300 personnes ses effectifs sur le Vieux-Continent sur les douze derniers mois pour atteindre le chiffre de 15 300 collaborateurs.

OO

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.