Monnier prononce finalement 20 licenciements

La Chaux-de-Fonds Le sous-traitant horloger, qui compte un effectif de 75 personnes, a finalement été «contraint de prononcer 20 licenciements».

L'entreprise horlogère Monnier, à la Chaux-de-Fonds, est spécialisée dans la décoration de mouvements et l'électroplastie.

L'entreprise horlogère Monnier, à la Chaux-de-Fonds, est spécialisée dans la décoration de mouvements et l'électroplastie. Image: DR-CAPTURE D'ECRAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entreprise chaux-de-fonnière Monnier, spécialisée dans la décoration de mouvements et l'électroplastie, a finalement été «contrainte de prononcer 20 licenciements». Le sous-traitant horloger compte un effectif de 75 personnes.

«L'annonce avait été faite au personnel le 16 novembre et la période de consultation n'a malheureusement eu aucun effet sur le nombre de postes à supprimer», a détaillé vendredi la firme dans un communiqué. Le chiffre de 22 était pourtant initialement évoqué.

«La marche des affaires ne nous permet plus d'occuper l'ensemble de nos collaborateurs», poursuit le communiqué. L'entreprise espère que le niveau des commandes reste au moins à ce niveau pour les mois à venir, n'ayant pas de prévisions très positives. (ats/nxp)

Créé: 27.11.2015, 14h41

Articles en relation

La série noire se poursuit dans le secteur horloger

La Chaux-de-Fonds L'entreprise chaux-de-fonnière Monnier, active dans le décor des pièces d'horlogerie et la galvanoplastie, prévoit de licencier 22 de ses 75 employés, selon L'Impartial et L'Express. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...